McLaren-Honda : " Récupération solide " d'Alonso, mais les questions demeurent

le
0
McLaren-Honda : " Récupération solide " d'Alonso, mais les questions demeurent
McLaren-Honda : " Récupération solide " d'Alonso, mais les questions demeurent
Suite à l'accident qu'il a subi dimanche en fin de matinée, Fernando Alonso est toujours hospitalisé à Barcelone. Dans un communiqué, l'écurie McLaren assure qu'il est conscient et discute avec sa famille et les médecins. Mais des interrogations subsistent sur la réalité de l'état de santé de l'Espagnol.

Fernando Alonso va bien, discute avec sa famille, ses amis et ses médecins. C'est en tout cas ce qu'assure l'écurie McLaren dans son dernier communiqué, rendu public ce lundi après-midi. Ce que l'on sait, c'est que l'Espagnol a eu un accident assez lourd dans le virage 3 du Circuit de Catalunya, qu'il a été évacué en ambulance vers le centre médical avant d'être transporté par hélicoptère vers l'hôpital de Barcelone. Même si McLaren se veut rassurante, il subsiste des questions quant à l'état de santé réel du pilote espagnol.

Des résultats d'examens « complètement normaux »

Du point de vue médical, McLaren assure que les différents examens pratiqués à l'hôpital n'ont rien décelé de particulier, des résultats « complètement normaux » dixit l'écurie dans un communiqué. Il est précisé qu'il est maintenu en observation pour une récupération optimale, principalement liée aux effets de la sédation qu'il a subie avant le transport par hélicoptère. McLaren reste évasive sur la condition actuelle de l'Espagnol, ce qui peut signifier n'importe quoi. Depuis l'accident, les techniciens et ingénieurs de McLaren ont analysé les données recueillies par la télémétrie, qui permettent de comprendre un peu mieux la chronologie des événements.

Une perte de traction liée à de l'herbe artificielle

Ce qu'on savait déjà, c'est que l'accident a eu lieu dans le virage 3, c'est-à-dire un très long virage à droite en accélération constante depuis la sortie du virage 2. Selon les données publiées par McLaren, Fernando Alonso serait rentré trop large dans ce virage en raison d'un vent inhabituellement fort, ce qui l'aurait forcé à rouler sur l'herbe artificielle disposée en-dehors de la trajectoire de course. L'Espagnol aurait perdu de la traction sur cette herbe artificielle, ce qui a provoqué un tête-à-queue. Dès lors, la monoplace serait entrée en contact avec le mur en béton à l'intérieur du virage avec la roue avant-droite puis arrière droite avant de glisser le long du mur pendant une quinzaine de secondes, ce que les photos de l'accident prouvent sans grande hésitation. Le choc a été « significatif » mais le châssis de la monoplace n'aurait pas été endommagé outre-mesure.

Pas de perte de conscience ?

Certaines rumeurs ont circulé sur une éventuelle perte de connaissance de Fernando Alonso en raison d'un choc électrique lié aux systèmes de récupération d'énergie, dont le scellement a posé bien des soucis à McLaren lors de ces essais. Pour réfuter cette analyse, McLaren affirme que Fernando Alonso a rétrogradé et freiné aussi fort que possible avant le contact avec le mur, ce qui aurait été impossible à faire étant inconscient. Mais, sans données brutes pour vérifier l'authenticité de cette information, cela reste à prendre avec une certaine circonspection. Bien évidemment, McLaren souhaite à son pilote un rétablissement le plus rapide et assure qu'une décision sera prise très rapidement quant à la participation de Fernando Alonso aux derniers essais, toujours à Barcelone, mais n'empêchera pas les observateurs de la F1 de se poser bien des questions sur la réalité de l'incident qui a touché l'Espagnol.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant