McLaren-Honda : La MP4-30, une évolution plus qu'une révolution

le
0
McLaren-Honda : La MP4-30, une évolution plus qu'une révolution
McLaren-Honda : La MP4-30, une évolution plus qu'une révolution
McLaren a présenté sa monoplace 2015, la MP4-30, première étape du renouveau du partenariat entre l'écurie britannique et le motoriste japonais Honda. Cette nouvelle monoplace, qui arbore une livrée remaniée, est présentée comme une évolution de sa devancière.

Après la présentation de la livrée de la future Force India et les rendus 3D des futures Williams et Lotus, McLaren est devenue la première écurie de F1 à présenter « en vrai » sa monoplace 2015. La MP4-30, c'est son nom, est présentée par l'écurie de Woking comme une évolution de la MP4-29, qui a obtenu un double podium lors de la première manche en Australie la saison dernière avant de retomber dans la hiérarchie face à la domination écrasante de Mercedes et du retour en grâce de Williams.

Esthétiquement, au premier coup d'½il, deux choses sont immédiatement notables : le nez et la livrée. L'avant de la MP4-30 a été mis au point en respectant les nouvelles normes édictées par la FIA pour éviter les nez disgracieux aperçus en 2014, attirant les moqueries des observateurs de la discipline. Fini l'appendice retombant à la pointe de ce nez, place à une structure plus basse et plus plongeante qui reprend les codes mis en place par Ferrari ou Mercedes la saison passée. Mais les ingénieurs aérodynamiciens de l'écurie de Woking ont aussi fait le choix d'un nez bien plus plongeant au-delà de l'aileron avant que ce qu'on a pu apercevoir de la Lotus et de la Williams. L'autre changement le plus notable tient donc dans la livrée de la monoplace. Si le gris traditionnel des McLaren perdure, il est un peu plus sombre que la saison passée et, surtout, on note l'apparition de parements rouges le long du nez et qui remontent le long de la carrosserie jusqu'au capot moteur. Le choix du rouge n'est pas anodin, c'est le signe que des changements plus fondamentaux à l'intérieur de la carrosserie ont eu lieu.

Depuis 1995, après une saison infructueuse avec le motoriste français Peugeot, McLaren était lié à Mercedes, qui a longtemps été plus qu'un motoriste mais un partenaire et un actionnaire. Depuis le retour de la marque à l'étoile comme écurie de plein exercice en 2010, les liens entre l'écurie de Woking et la marque allemande se sont distendus, à tel point que la saison 2014 a marqué la fin de ce partenariat long de vingt saisons. En lieu et place du motoriste allemand, McLaren renoue à partir de 2015 un partenariat historique avec le motoriste japonais Honda, une alliance qui a écrasé la F1 entre 1988 et 1992. Il y aura donc le bloc propulseur Honda RA615H, un V6 turbo hybride en accord avec la réglementation technique de la F1 introduite en 2014. Un moteur dont le développement n'a pas été sans problèmes depuis près de deux ans. Pour leur première sortie publique, McLaren et Honda n'ont pas été en mesure de boucler le moindre tour lors des essais de fin de saison à Abu Dhabi. Parmi les autres changements notables, on aperçoit une évolution de l'aileron avant et un aileron arrière avec une crénelure inédite. Mais, comme toujours en F1, ce qui est présenté avant la saison est rarement ce qui est aligné lors du premier Grand Prix, le développement ne s'arrêtant quasiment jamais. Rendez-vous donc à Melbourne pour la première manche du championnat 2015.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant