McLaren-Honda : Alonso toujours ambitieux malgré les problèmes

le
0
McLaren-Honda : Alonso toujours ambitieux malgré les problèmes
McLaren-Honda : Alonso toujours ambitieux malgré les problèmes

De retour chez McLaren après cinq saisons chez Ferrari, Fernando Alonso a conscience que le chemin sera long avant de le revoir sur un podium et se battre pour le titre mondial. Mais l'Espagnol ne perd pas espoir malgré les débuts difficiles de l'association avec Honda.

En fin de cycle chez Ferrari la saison dernière, Fernando Alonso n’a pas choisi la solution de facilité en revenant chez McLaren, une écurie avec laquelle il a eu une relation trouble par le passé. Invité de l’émission Formula One sur Canal+ dimanche, l’Espagnol a justifié son choix de revenir au sein de l’écurie de Woking. « Quand vous êtes dans ce genre d’équipe vous avez une grande responsabilité parce qu’il y a une grosse histoire derrière. Il y a la fierté de courir pour un nom aussi prestigieux, a affirmé l’Asturien. Et puis il y a aussi le partenariat avec Honda qui est mythique. Quand j’étais petit, je faisais du karting et je regardais à la TV les McLaren-Honda gagner avec Alain (Prost) et Ayrton Senna. Donc faire partie de cette équipe c’est une grosse responsabilité. On veut bien faire, il y a beaucoup d’attente autour de nous en Formule 1, mais j’apprécie. »

Alonso recherchait une nouvelle source de motivation

Cette nouvelle relation avec McLaren est rendue difficile par le manque chronique de fiabilité et de performance du groupe propulseur fourni par Honda. Mais cela ne tempère pas le caractère de Fernando Alonso, qui n’abandonne pas l’idée de gagner à nouveau des Grands Prix et de se battre avec Mercedes et Ferrari pour le titre. « Je suis un compétiteur, je veux gagner quoi que je fasse dans la vie (…) c’est un challenge, un défi. Nous sommes dans la difficulté mais cela veut dire que nous sommes dans la bonne direction. Quand cela parait trop facile, c’est qu’il y a quelque chose qui ne va pas en fait, affirme un Fernando Alonso confiant en apparence. Ça va prendre du temps, ça je le savais. Néanmoins je dois reconnaitre que j’espérais un peu mieux que ça quand j’ai rejoint l’équipe cet hiver, mais je savais quand même que cette première année serait difficile. J’avais besoin d’une nouvelle motivation, de quelque chose de nouveau. Si vous voulez gagner le championnat et battre Mercedes il faut faire quelque chose de différent. J’ai ressenti en fait que McLaren Honda voyait les choses différemment et que ça serait la meilleure chance pour moi. Ça prendra du temps mais on sera les seuls à pouvoir arrêter Mercedes. »

Alonso était proche de faire les 24 Heures du Mans avec Hülkenberg

Tout le paddock ne parlait que de ça ce week-end en Autriche : la victoire de Nico Hülkenberg avec Porsche aux 24 Heures du Mans le week-end dernier. Un succès qui a résonné de manière particulière pour Fernando Alonso, qui a confié ce que beaucoup savait : il devait être aux côtés de l’Allemand dans la 919 Hybrid du constructeur allemand. « Le Grand Prix de Monaco, les 500 Miles d’Indianapolis et les 24 Heures du Mans, ce sont les trois courses les plus prestigieuses du monde. J’ai gagné deux fois le Grand Prix de Monaco… Le Mans ça m’attire beaucoup ! J’ai été très proche de courir au Mans cette année, je peux vous le dire, avec Nico Hülkenberg chez Porsche, mais ça n’a pas pu se faire, a confié Fernando Alonso. Grâce à ce qui Nico a montré, peut-être que les patrons d’écurie de F1 vont voir que c’est possible de faire les deux, et qu’on me laissera faire ! Si je ne peux pas le faire quand je suis en Formule 1, je le ferai après ma carrière. »

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant