McGuinness, l'ex-IRA en quête de respectabilité

le
0
Donné en troisième place dans les sondages, le candidat à l'élection présidentielle a fait progresser la cause du Sinn-Féin, le parti nationaliste issu du Nord, en République d'Irlande.

Citoyen britannique d'Irlande du Nord, il ne peut pas voter pour lui-même dans l'élection présidentielle de ce jeudi. Mais, paradoxalement, la Constitution de la République d'Irlande lui permet de briguer l'investiture suprême, comme cela a été déjà le cas pour l'actuelle présidente, Mary McAleese. «Il faudra réparer cette injustice et aller vers la réunification de l'Irlande par un processus pacifique», déclare-t-il au Figaro.

La candidature de Martin McGuinness, ex-commandant de l'Armée républicaine irlandaise (IRA), a fait sensation dans la campagne. Donné en troisième place dans les sondages, s'il a peu de chance d'accéder au pouvoir, il a fait progresser de façon considérable en République d'Irlande la cause du Sinn-Féin, le parti nationaliste issu du Nord, dans une stratégie de conquête de long terme.

À 61 ans, Martin McGuinness affiche la mine débonnaire d'un politicien populaire. À 21 ans, il était numéro deux de l'IRA à Derry. Il a fait deux sé

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant