Mbappé, premier entretien d'embauche

le
0
Mbappé, premier entretien d'embauche
Mbappé, premier entretien d'embauche

Ce France-Espagne n'était pas qu'un vulgaire match amical entre deux grosses nations du foot. Non, pour Kylian Mbappé c'était un entretien d'embauche. Avec Sergio Ramos dans le rôle du chasseur de têtes.

Alors qu'il n'en finit plus de briller depuis le début de saison, Kylian Mbappé a inévitablement attiré sur lui tous les regards. Et certains se font très insistants. Rarement discret en terme de drague, le Real Madrid n'a d'ailleurs pas mis longtemps à dévoiler ses sentiments à la jeune pépite monégasque. Allant même, selon quelques bruits de couloir, à faire une proposition chiffrée. Plus de cent dix millions d'euros, paraitrait-il. Assez fou au vu du jeune âge et du manque d'expérience de Kylian, mais presque normal au vu de son potentiel. Une bonne idée ? Peut-être. Au bon moment ? Pas forcément. Enfin, selon Sergio Ramos. En tout cas, le capitaine du Real Madrid n'a pas hésité à donner son avis sur la question : "Le président, Florentino Pérez, ne me consulte pas et ne me demande pas mon avis pour le recrutement, mais les portes du Real Madrid sont toujours ouvertes aux meilleurs joueurs du monde. Si Kylian Mbappé vient, nous l'accueillerons tous avec beaucoup de sympathie comme nous le faisons tout le temps avec les nouveaux joueurs qui arrivent, mais à ce moment précis je pense que c'est un manque de respect de parler de quelqu'un qui n'est pas au Real Madrid vis-à-vis des joueurs de l'effectif." Mitigé, donc, le plus attaquant des défenseurs a décidé de se faire sa propre idée sur le nouveau phénomène du football mondial. Alors que le sélectionneur espagnol, Julen Lopetegui, souhaitait laisser son capitaine au repos pour le match amical face à la France, le Madrilène aurait explicitement demandé à prendre part à cette rencontre. Et d'entrée de jeu. Son but ? Aller chercher Iker Casillas et son record de sélections (167), bien sûr. Mais pas seulement. Le défenseur central n'aurait, en effet, pas caché son intention de tester lui-même le potentiel de Kylian Mbappé. Une mise en situation avant recrutement, en quelque sorte.

L'Espagne danse sur Saint-Denis

Accepté au second tour


Dans le monde professionnel, il n'existe pas grand-chose de plus déstabilisant qu'un entretien d'embauche. Le cerveau est souvent sur pause. La gestuelle maladroite.

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant