Maxime Vachier-Lagrave, un concentré de génie

le
0
 Maxime Vachier-Lagrave est à la onzième position du classement mondial d'échecs.
 Maxime Vachier-Lagrave est à la onzième position du classement mondial d'échecs.

À quatorze ans, l?âge où ses copains décrochaient leur brevet des collèges lui obtenait le titre de grand maître international d?échecs. Maxime Vachier-Lagrave en a aujourd?hui vingt-quatre et figure à la onzième place du classement mondial. Mais le jeune prodige reste soumis au problème de concentration : "Je n'arrive pas à maintenir une concentration maximale pendant toute une partie", avoue-t-il. Rien d?étonnant quand on sait que celles-ci peuvent durer sept heures d?affilée? "Je suis régulièrement perdu dans mes pensées, qu?il s?agisse d?une chanson ou d?une bonne blague restée en tête. À l?école, si le sujet ne m'intéressait pas, je m'éparpillais régulièrement."

Rassurons-nous, il est humain ! Mais alors quel est le secret du grand maître ? "Quand il ne s'agit plus d'un simple intérêt, mais d'une réelle fascination pour le sujet, résoudre des problèmes apporte un plaisir esthétique." Plus le problème est difficile, plus la concentration s?intensifie : une affaire de challenge.

Être "in the zone"

Il s?agit donc de parvenir à jongler avec différents degrés de concentration suivant l?évolution du jeu. "L?effort mental est nécessaire en début de partie pour essayer de deviner ce que l'adversaire a en tête et ne laisser passer aucune imprécision qui pourrait conditionner la suite. La concentration est ensuite maximale dans des positions dites critiques, où beaucoup d'options...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant