Maxime Roumier : "Tout le monde est resté spectateur"

le
0
Maxime Roumier : "Tout le monde est resté spectateur"
Maxime Roumier : "Tout le monde est resté spectateur"

Il y a trois mois, Maxime Roumier, jeune arbitre de 20 ans, était agressé lors d'un match de DHR entre Marmande et Pessac. Après quelques jours d'ITT, l'homme en jaune a repris le sifflet tandis que son agresseur vient d'écoper de 30 ans de suspension. Un record, mais aussi une décision logique selon Maxime qui, après avoir pris quelques pains, a décidé d'en asséner certains au monde du football.

Comment as-tu pris connaissance de la sanction ? Par les réseaux sociaux et les médias. Depuis l'année dernière, les sanctions ne peuvent plus être publiées. Donc je ne suis pas censé être au courant "officiellement". Mais avec le président, le bouche-à-oreille, tout le monde le sait, surtout que c'est une grosse sanction. D'ailleurs, vous remarquerez que les sanctions sont anonymes, on n'a plus le droit vis-à-vis de la CNIL.
30 ans, c'est une sanction très lourde. Quelle est ta réaction par rapport à cette suspension ? Je ne suis pas très surpris. Il y a vraiment une recrudescence, surtout en Aquitaine, de la violence, qu'elle soit physique ou verbale. Le comité directeur de la Ligue aquitaine avait adopté un nouveau barème aggravé où il doublait les sanctions concernant les violences physiques sur un terrain. C'était le premier cas qui se jugeait après l'adoption de cette décision. Je savais que la sanction serait là.
Est-ce selon toi une décision proportionnée ? Évidemment, la pression est redescendue. L'agression remonte presque à 3 mois maintenant, donc j'ai pu un peu redescendre. Mais je trouve ça justifié. Il faut savoir qu'un simple coup de poing peut tuer en fonction d'où il est placé. Il faut qu'on en prenne tous conscience, spectateurs compris, qu'on prenne du recul et qu'on se dise que le sport est un jeu, encore plus à notre niveau. Il n'y a pas d'argent ou très peu en jeu, y a pas de Coupe du monde. Quand on voit la recrudescence des violences, des blessures graves...
Tu estimes que ces actes sont monnaie courante ? J'ai un collègue qui a eu 15 jours d'ITT, c'est grave. Il a pris deux coups de poing, il a eu quelques bleus, rien de dramatique au final. Mais encore heureux ! C'est à l'image de la Ligue 1. Plus le temps passe, plus le haut niveau me dégoûte en terme d'argent, en terme d'égo, de violences physiques et verbales. Évidemment, les violences physiques ne sont pas montrées, filmées, mais moi, en tant qu'arbitre, je sais très bien que les arbitres de Ligue 1, ils se font chahuter verbalement. Et ils ne peuvent rien faire, c'est leur quotidien. S'il y a carton à chaque fois, on ne finit pas un match. C'était pas ça y a 10 ans. Les arbitres ont une mauvaise…



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant