Maxime Machenaud : " Un sentiment de honte "

le
0
Maxime Machenaud : " Un sentiment de honte "
Maxime Machenaud : " Un sentiment de honte "
A la suite de la défaite 19-28 contre le Stade Français, dimanche après-midi, Maxime Machenaud s'est présenté abattu en conférence de presse, pour expliquer la déroute de son équipe, pourtant en supériorité numérique dès la 20eme minute de jeu.

Maxime Machenaud, il doit y avoir beaucoup de frustration après un tel match. Vous étiez en supériorité numérique...
On a peut-être pensé que le match était acquis à 14 contre 15. Il faut féliciter l'équipe du Stade Français qui a bien joué, qui a réussi à se nourrir de nos erreurs, et on en a fait beaucoup. On a un sentiment de honte après ce match, maintenant, à nous de relever la tête pour ne plus décevoir nos supporters, nos amis et notre famille.

Le moment clé, ça reste vraiment cette 20eme minute et le carton rouge pour Sergio Parisse...
Non, pas du tout. Je pense au début de la deuxième mi-temps, où on est totalement absent. On a rendu trop de ballons, fait trop de fautes, manqué trop de placages. C'est une accumulation de choses qui nous met dans de mauvaises conditions, et le Stade Français n'en demandait pas tant, avec un très bon buteur. Je le répète, ils se sont nourris de nos erreurs.

Cela fait d'autant plus mal que c'est un derby...
Totalement ! On savait que ça tenait à c½ur à nos supporters, à notre président dont on comprend la colère ce soir. Il va falloir qu'on se mette en colère un peu aussi, parce que c'est un concurrent direct, un adversaire particulier. Il va falloir vite relever la tête, se poser les bonnes questions et repartir de l'avant, il faut se remettre en question tout le temps, parce qu'à partir du moment où on est dans le haut niveau rien n'est acquis. On a pu le constater encore dimanche.

Les Parisiens se sont nourris avec une idée de revanche cette semaine, est-ce que ça peut être la même chose pour vous, avec un Stade Français - Racing en barrage ?
Pour aller aux barrages, il faut au moins gagner un de nos deux derniers matchs, voire les deux, je ne sais pas ce que feront nos concurrents. Il faut déjà penser au prochain match à La Rochelle. On sait que La Rochelle va vouloir assurer son maintien. Cette fin de championnat va être très dure pour tout le monde. Le sentiment de revanche était peut-être présent pour eux, mais on va se concentrer sur nous, et pas sur les autres.

Est-ce qu'il y a un coup de moins biens mentalement ?
Peut-être qu'après l'élimination en Champions Cup on se pose beaucoup de questions. Mais maintenant, il va falloir ne plus s'en poser. Il reste deux matchs, et on risque une grosse désillusion si on s'en pose un peu trop. Il faut qu'on arrête de calculer, le barrage à domicile, avec qui ? Contre qui ? Quels joueurs ? On est tout un groupe, tous dans le même bateau. On doit se remettre en question, et arriver lundi à l'entraînement avec beaucoup de rage, de colère. Il faut en avoir, car j'ai vraiment un sentiment de honte.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant