Maxime Machenaud : « Ce match, je l'ai encore en mémoire »

le
0

Après la victoire de son équipe en demi-finale de Champions Cup contre le Leicester (19-16), le demi de mêlée Maxime Machenaud pensait déjà à la finale contre les Saracens. Une équipe, contre qui le Racing 92 avait perdu de justesse (11-12) l’année dernière en quart de finale.

Maxime Machenaud, aujourd’hui il y a une victoire historique, mais avec une fin de match crispante... C’est la victoire de tout un collectif, tout le monde était venu pour ce match, que ce soit nos supporters ou des joueurs qui n’étaient pas dans le groupe. Quand on voit la joie des joueurs qui n’étaient pas sur la feuille de match... C’est important d’avoir un collectif étoffé. Maintenant il y aura la revanche contre les Saracens : c’est ce qu’on voulait et l’on sait la difficulté qui nous attend dans trois semaines. En demi-finale vous avez joué dans un stade de football, ça sera la même chose à Lyon. Ça change quelque chose ? C’est vrai que c’est différent, on ne va pas se le cacher. Le peu de supporters parisiens ici on les a entendus, mais on connait la force de jouer à domicile et on a entendu les supporters de Leicester les pousser aussi. On espère qu’il y aura beaucoup de supporters français derrière nous à Lyon pour nous pousser dans les moments importants parce qu’on le ressent sur le terrain. On est aussi content d’avoir des pelouses comme ça, où l’on peut jouer, ça change beaucoup de choses par rapport au jeu. A Lyon il y aura un très beau stade et j’espère une belle ambiance pour ce match contre les Saracens. Vous aviez perdu contre les Saracens l’année dernière en quart de finale. Quel était votre sentiment à l’époque ? Ce match, je l’ai encore en mémoire. C’était un match très physique, ils ont un paquet d’avant avec des joueurs très puissants, comme les frères Vunipola, ils n’ont pas changé d’équipe, c’est quasiment le même quinze de départ. On ne sera pas surpris par rapport à leur jeu, il est resté le même : ils essaient d’épuiser l’adversaire, de jouer beaucoup avec les avants, et après ils utilisent les trois-quarts qui sont aussi de grande qualité, rapides, et leur arrière, Alex Goode, qui est un très bon relanceur. On connait leur force. A nous de bien travailler pendant trois semaines pour être prêts et affronter cette grande équipe. Un mot aussi sur la performance énorme de Chris Masoe ? Que ce soit en Coupe d’Europe contre Toulon ou en championnat, il a sorti des performances qui étaient assez exceptionnelles, et aujourd’hui il nous a sorti encore un match impressionnant. C’est quelqu’un qui nous met toujours dans l’avancée, défensivement aussi je pense qu’il n’a pas subi beaucoup, il a mis que des placages offensifs, donc ça fait vraiment du bien. On connait sa puissance. Je crois qu’il a fait peut-être une erreur avec cette réception de jeu au pied mais sinon il a sorti le match parfait et quand on est n°9 c’est plus facile de jouer derrière un pack comme celui-ci. De notre envoyé spécial, Jean-François Paturaud
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant