" Max-Morlock-Stadion " : le combat des ultras de Nuremberg

le
0

Depuis une dizaine d'années, les ultras du 1. FC Nuremberg se battent pour que le stade de la ville franconienne prenne le nom de Max Morlock, champion du monde 1954 et légende du club. Mais la municipalité ne semble pas prête à vouloir leur faire ce cadeau.

L'image peut faire sourire mais elle est hautement symbolique. Lorsqu'on tape dans Google Maps " Stadion Nürnberg ", le nom actuel du stade du 1.FCN, un autre nom apparaît sur l'une des tribunes : " Max-Morlock-Stadion ". Pourtant, ce blase n'a rien d'officiel. L'arène de la première ville de Franconie ne se nomme pas ainsi. Alors comment est-il arrivé là ? Personne ne sait. Mais les ultras de Nuremberg n'y sont sans doute pas pour rien. En 2006, la municipalité, propriétaire du stade, avait décidé de renommer l'enceinte " Easy-Credit Stadion ", et ce contre l'avis des supporters qui avaient choisi, lors d'un vote officiel, le nom de " Max-Morlock-Stadion ".

Depuis, les ultras se battent sans relâche pour que l'antre du 1.FCN porte enfin le patronyme de meilleur joueur de l'histoire du club. Entre eux, ils le nomment ainsi. Sur les écharpes qu'ils vendent, ils n'hésitent pas à inscrire le nom " Max-Morlock-Stadion ". Un site internet est consacré à la cause et une pétition en ligne existe. Des tifos en hommage à la légende ont été déployés à de nombreuses reprises. Mais surtout, à chaque fois qu'un sponsor se barre, les ultras multiplient les manifestations pour rappeler à la mairie que leur revendication tient toujours. En masse, ils se retrouvent en ville, mégaphones et banderoles entre les mains, pour faire passer leur message.

Max Morlock, la légende


Si les supporters du 1.FCN tiennent autant à ce que le stade soit renommé ainsi, c'est parce que dans la légende du club, celui qui avant l'avènement de son ennemi bavarois possédait le plus de titres de champion, Max Morlock est à part. Né à Nuremberg en 1925, l'attaquant n'a jamais quitté sa ville. Après avoir commencé sa carrière à l'Eintracht Nuremberg, il intègre à 15 ans le 1. FCN. Jusqu'en 1964, il jouera près de 900 matchs sous les mêmes couleurs et inscrira près

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant