Mavuba passe le cap des 400

le
0

Samedi après-midi, à Montpellier (17h00, 28eme journée de Ligue 1), Rio Mavuba fêtera son 400eme match de Ligue 1. Un cap important que peu de joueurs de champs ont passé dans leur carrière.

Comme un symbole, c’est à la Mosson que Rio Mavuba fêtera ce samedi après-midi (17h00, 28eme journée de Ligue 1) sa 400eme en Ligue 1. Un symbole, car c’est sur la pelouse de Montpellier que le milieu de terrain français a débuté sa carrière chez les professionnels, maillot de Bordeaux sur les épaules. Une première à l’occasion de laquelle le capitaine lillois avait marqué. « J’ai eu la chance de marquer mon premier but en Ligue 1 et tout le monde a cru que j’allais devenir LE milieu de terrain avec une grosse frappe, mais non, s’amuse-t-il sur le site du LOSC. J’en garde un souvenir particulier et ce n’est pas donné à tout le monde de gagner son premier match à ce niveau. »

Seul Armand le devance actuellement

Douze ans plus tard, Rio Mavuba est devenu l’un des joueurs de Ligue 1 les plus capés, laissant une trace indélébile de son passage à Bordeaux et Lille, entrecoupé d’une courte expérience à Villarreal. S’il est encore loin du récent record de Mickaël Landreau (618 matchs de Ligue 1), le joueur de 31 ans, qui avait failli quitter le Nord l’été dernier, est actuellement le deuxième joueur en activité avec le plus grand nombre d’apparitions en Ligue 1, derrière Sylvain Armand. Forcément un signe de reconnaissance fort pour celui qui est arrivé chez les Dogues en janvier 2008. En huit saisons à Lille, Rio Mavuba a réalisé un doublé Coupe-Championnat en 2011, brassard de capitaine vissé sur le bras.

Le doublé Coupe-Championnat en mémoire

« Ce qu’on vit à ce moment-là, c’est très rare dans une carrière de footballeur. Nous, on a eu cette chance, raconte le Lillois avant de se déplacer à Montpellier samedi. Forcément, cela marque une vie de sportif de haut niveau, ça crée des liens pour toujours avec tous ceux qui étaient dans ce groupe. Je me souviens que dans le vestiaire, on était dans un état second, sans réaliser l’exploit que l’on venait de signer avec ce doublé. Ce souvenir est gravé en moi pour toujours. Ce qui ressort, c’est la joie des gens, la liesse et la communion avec nos supporters. Il n’y pas de mot pour décrire à leur juste valeur ces moments, mais je suis très fier de les avoir vécus, en plus comme capitaine… » Un capitaine qui même s’il vieillit, demeure indispensable dans l’équilibre de son équipe. Car à Lille, ces dernières saisons, les entraîneurs passent, mais Rio Mavuba, lui, semble ne pas avoir écrit le dernier chapitre de son histoire dans le Nord.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant