Mavuba : « J'espère que ça va nous servir »

le
0

S’il est animé de regrets légitimes après la défaite de Lille contre le PSG samedi en finale de la Coupe de la Ligue (2-1), Rio Mavuba estime qu’elle doit aussi permettre au LOSC de grandir en vue du sprint final en L1.

Rio Mavuba, quel sentiment prédomine après la défaite de Lille samedi en finale de la Coupe de la Ligue contre le PSG (2-1) ? Il y a beaucoup de déception, surtout à onze contre dix. Juste avant de prendre le but, on a une belle situation. C’est dommage de ne pas avoir pu marquer, ou au moins de ne pas avoir tenu le 1-1. Malheureusement, on prend le deuxième but sur une erreur, ça nous fait mal. Dans ce type de match, Paris a l’habitude de gérer, même à dix. Ils ont su faire la différence. Comment justifiez-vous le fait d’avoir craqué au moment où vous sembliez le mieux dans le match ? C’est difficile à expliquer. Paris a profité de nos erreurs. Ça arrive à tout le monde, c’est compliqué de lutter contre ça. Il va falloir faire preuve de plus de concentration dans les matchs importants. J’espère que ça va servir à notre équipe pour la fin du championnat. Quel a été le discours de Frédéric Antonetti à la pause ? De nous lâcher, de faire ce qu’on a fait après le premier but parisien. On a été moins crispé, on a joué notre va-tout et on est super bien revenu en deuxième période. C’est là où sont les regrets, parce que même à onze contre onze, on était bien. N’êtes-vous animé d’un sentiment d’injustice suite à l’ouverture du score litigieuse du PSG ? Que voulez-vous que je dise ? C’est compliqué, tout le monde fait des erreurs. C’est vrai que j’étais remonté à la mi-temps. C’est dommage de prendre un but comme ça. Parce qu’en tenant le 0-0 le plus longtemps possible, Paris aurait pu être déstabilisé et essayer de forcer, et on aurait pu les planter derrière. Mais c’est comme ça. On a su revenir à 1-1, c’est positif pour nous.

« C’est fort ce que fait le PSG »

Qu’avez-vous pensé de la prestation des Parisiens ? Ils ont super bien commencé le match. En se montrant plus réalistes, ils auraient pu plomber nos espoirs de suite. Mais on a su résister. A 1-1 en deuxième période, on les a sentis douter, moins bien. Mais ils ont su profiter d’une erreur de notre part. Les Marseillais ont-ils une chance de faire en finale de la Coupe de France ce que vous n’avez pas réussi ce soir (samedi) ? S’ils font les matchs qu’ils ont fait face à Paris en championnat, pourquoi pas, ça reste ouvert. On connaît les forces du PSG et il faut le féliciter. Autant en championnat, ça parait logique qu’ils gagnent. Mais en Coupes, ils arrivent à être là tout le temps. C’est fort ce qu’ils font. Quel serait le conseil principal que vous donneriez à Marseille ? Je n’ai pas de conseil à donner à l’OM, je vais déjà essayer de m’occuper de mon équipe. Les Marseillais savent ce qu’ils ont fait sur la double confrontation en L1, ils vont essayer de reproduire ça en se montrant plus efficaces défensivement.

« Il faut revivre des moments comme ça »

Quelle est la recette pour battre le PSG ? Il faut faire le match quasi parfait et, malheureusement pour nous, on ne l’a pas fait. Il faut savoir se montrer efficaces et décisifs dans sa zone défensive. Il faut ne pas faire d’erreurs, ce qu’on a trop fait ce soir (samedi). Mais il faut surtout être ultra réaliste. Que visez-vous désormais pour la fin de saison ? On peut espérer une place européenne. Avec cette défaite, on a libéré la cinquième place, voire même la sixième si Paris bat Marseille en finale de la Coupe de France. Il faut bien finir. On aura peut-être encore un match excitant à jouer à Saint-Etienne lors de la dernière journée de L1. J’espère qu’on aura retenu la leçon. Vous aviez évoqué en conférence de presse l’envie de revenir la saison prochaine. Est-ce déjà dans un coin de votre tête ? Bien sûr. Il faut revivre des moments comme ça. Cette finale peut nous servir pour le futur. Venir au Stade de France, ce sont toujours des moments particuliers. Tous les gens sont là autour, la famille et les supporters, ça reste des bons moments à vivre dans une carrière.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant