Mauvaises nouvelles en cascade pour la zone euro

le
0
DÉCRYPTAGE - La dégradation de la note financière de neuf pays de la zone euro fragilise un peu plus le dispositif anti-crise péniblement élaboré, et complique la gouvernance de la zone.

Mauvaise nouvelle pour la France, la perte du AAA français l'est aussi pour la zone euro dans son ensemble. Elle met en péril les plans de sauvetage futurs, et complique la gouvernance économique d'une zone monétaire plus hétérogène que jamais.

La réaction de l'Allemagne, qui se garde de tout triomphalisme malgré le maintient de son AAA, en dit long sur l'inquiétude qui prévaut dans les capitales européennes. Neuf pays de la zone euro sur 17 ont été dégradés par S&P, et tous, à l'exception de l'Allemagne, sont affublés d'une perspective «négative». Trois Etats de la zone euro figurent dans la catégorie «spéculative»: le Portugal, la Grèce et Chypre. Leur probabilité de défaut est jugée sérieuse. Cette dégradation collective ne va pas rassurer les investisseurs, qui risquent, à moyen terme, d'imposer des taux d'intérêts plus élevés à tous les pays de la zone euro, y compris aux meilleurs d'entre eux. C'est l'effet domino.

Dégradation du FESF

Premiü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant