Mauvaise passe pour le motoriste Rolls Royce

le
0
Le motoriste britannique accumule les incidents. Rolls Royce est montré du doigt après l'atterrissage d'urgence de l'A 380 de Qantas à Singapour jeudi dernier, due à de «légères anomalies» de moteurs Trent 900.

Depuis jeudi, les actions de Rolls Royce -société indépendante de Rolls-Royce Motor Cars, la filiale du groupe automobile allemand BMW- ont chuté de plus de 12,5%, passant de 654 pence à 580 pence en trois séances boursières sur le London Stock Exchange. Rolls Royce a ainsi déjà perdu 1,5 milliard de livres (1,7 milliard d'euros) en termes de valeur boursière. Rolls Royce souffre toujours aussi fort des effets de l'atterrissage d'urgence à Singapour jeudi dernier d'un Airbus A380 de la compagnie aérienne australienne Qantas. Le britannique est le motoriste qui lui a fourni ses moteurs Trent 900, à l'origine de cet incident. Le lendemain, un Boeing 747 de Quantas se posait d'urgence à Singapour également, après une avarie en plein vol sur un autre type de moteur, aussi fabriqué par Rolls-Royce.

Immédiatement après le premier indicent à Singapour, Rolls Royce a expliqué que «la flotte de moteurs Trent 900 actuellement en service est petite et relativement récente»

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant