Mauvais départ pour le rassemblement de la gauche

le
2
La campagne de François Hollande patine à cause du désaccord sur le nucléaire.

C'est l'histoire d'un début de campagne chaotique. Celle de François Hollande, dont les premiers pas de candidat à l'élection présidentielle se sont emmêlés dans un improbable imbroglio avec ses alliés écologistes sur le nucléaire. Le candidat socialiste ne pouvait redouter pire entrée en matière. Au terme de deux jours de flou complet sur le contenu de l'accord signé entre les socialistes et les écologistes, les deux partis se sont finalement mis d'accord pour reconnaître qu'ils ne l'étaient pas, ou alors à la marge.

D'un côté, François Hollande propose de réduire la part du nucléaire dans la production d'électricité de 75 % aujourd'hui à 50 % en 2025. De l'autre, les écologistes veulent totalement sortir du nucléaire, passer de 75 % à 0 % dès que possible. Difficile de trouver une voie médiane satisfaisante pour qui que ce soit. C'est pourtant ce à quoi se sont efforcés les négociateurs des deux camps.

Dans la perspective de l'élection président

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • puck le vendredi 18 nov 2011 à 11:10

    Faut choisir entre les deux mais si Hollande n'est même pas capable de négocier en force vis à vis des verts confirmant ce que pensent ses amis qui le traitent de gauche molle,de capitaine de pédalo,d'incapable qui n'a jamais déposé un projet de loi,comment fera t'il pour prendre les décisions difficiles qui attendent le prochain Président ?

  • q2lamrd le vendredi 18 nov 2011 à 02:39

    Sarko & Hollande on connait maintenant leurs limites. Zero pointé tous les deux.Reste donc à choisir parmi les autres, ou a s'abstenir ! Dans ce cas particulier, s'abstenir devient un vote responsable ...