Mauvais départ des marchés européens

le
0

(AOF) - Début de semaine morose sur les marchés actions européens. Le CAC 40 a cédé 0,66% à 4 325,10 points et l'Euro Stoxx 0,99% à 2 932,93 points. A Wall Street en revanche, le Dow Jones progresse de 0,1% à 17 520 points. Les Bourses européennes ont repris leur souffle après la belle séance de vendredi (+1,67% pour le CAC 40). Une prudence motivée par la perspective de la publication d'une série d'indicateurs économiques majeurs aux Etats-Unis cette semaine, dont les commandes de biens durables d'avril jeudi et l'indice de confiance du Michigan de mai.

Les investisseurs redoutent que de bonnes statistiques n'encouragent la Fed à relever ses taux d'intérêt dès le mois prochain, au risque de ralentir la reprise en cours et de renforcer la valeur du dollar.

La poursuite du repli des cours du pétrole (-1,05% à 48,21 dollars pour le baril de Brent), liée notamment au refus réitéré de l'Iran de geler sa production, a contribué également à la baisse des actions.

Enfin, la situation contrastée de l'économie européenne ne prête guère à l'optimisme. L'activité dans la zone euro a connu en mai sa plus faible croissance depuis 16 mois. En première estimation, l'indice PMI composite (industrie et services) a reculé à 52,9 contre 53 en avril alors que le consensus tablait sur une hausse de l'indice à 53,2. Cet accès de faiblesse semble être à mettre sur le compte des pays du sud de l'Europe alors que les deux principales économies de l'Eurozone, l'Allemagne et la France, ont accéléré. En Allemagne, l'indice PMI composite est en effet passé de 53,6 en mars à 54,7 en avril. De même, celui de la France a atteint 51,1 en mai contre 50,2 en avril.

Au chapitre des entreprises, la séance a été dominée par l'annonce d'une offre de 62 milliards de dollars de Bayer sur Monsanto en vue de créer un géant des semences et des pesticides.

A Paris, Capgemini (+1,42%) a terminé en tête du CAC 40, soutenu par Barclays qui a confirmé sa recommandation d'Achat sur le titre. Pénalisé par le repli du brut, Total a cédé 1,43%, ce qui a pesé sur la tendance. Sanofi, autre poids lourd de la cote, a perdu 1,38%, affecté par les doutes de la FDA concernant le bénéfice qu'apporterait une association de médicaments anti-diabète (combinaison Lantus/lixisénatide) que le groupe français espère mettre sur le marché.

(P-J.L)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant