Mauri, un départ sur fond de matchs arrangés

le
0
Mauri, un départ sur fond de matchs arrangés
Mauri, un départ sur fond de matchs arrangés

Après dix années passées au club, Stefano Mauri quitte la Lazio. Le capitaine s'est soi-disant "mis d'accord" avec son président. En réalité, il pourrait s'agir d'un départ piloté par le scandale des matchs arrangés.

"Dans mon cœur j'ai été, je suis et je serai toujours le capitaine de ma Lazio bien-aimée. ( ) Tout va me manquer. Mon brassard va me manquer. Mon maillot va me manquer. Mon casier va me manquer. L'odeur de Formello va me manquer. ( ) Mais je ne cesserai jamais d'être l'un des vôtres. Je suis sûr qu'il s'agit d'un au revoir, et non d'un adieu." Les mots sont sincères. Ils sont ceux de Stefano Mauri, sur sa page Facebook officielle. Le désormais ex-capitaine de la Lazio a écrit ces lignes pleines de sincérité quelques minutes après avoir appris qu'il ne serait plus un joueur laziale la saison prochaine. Une décision difficilement compréhensible pour les tifosi, car Mauri, c'était le capitaine, celui que le club avait toujours soutenu, celui qui avait soulevé la mythique Coupe d'Italie 2013 au nez et à la barbe de la Roma. Dix années que le beau Stefano portait le maillot bleu ciel sur ses épaules. 284 matchs toutes compétitions confondues. 46 buts, dont un bon paquet déjà entrés dans l'histoire du club. Comme ce retourné magique inscrit face au Napoli en 2013, ou ce but décisif planté sous la Curva Nord lors du derby 2012.

Choix économique ou sportif ?


Retour en arrière. Cette année 2014/15 a peut-être été la plus aboutie du numéro 6 de la Lazio. S'il n'a disputé que 29 matchs à cause de pépins physiques, il a inscrit 9 buts, son record personnel en Serie A. Surtout, il s'est trouvé à la perfection dans ce trio composé de Candreva et Felipe Anderson, en soutien de Miroslav Klose. S'il n'a pas la rapidité de ses deux acolytes, il possède en tout cas une caractéristique qu'aucun autre joueur n'a dans son équipe : les déplacements sans ballon. Toujours présent au bon endroit, toujours la bonne passe. En cela, il semblait évident que le président Lotito allait prolonger son contrat, au moins pour que Mauri puisse à nouveau goûter à la Ligue des champions, huit ans après sa dernière participation avec le club romain. Pourtant, dès le premier rendez-vous entre le joueur et son boss, aucun accord n'est trouvé. Le…



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant