MAUREL & PROM NIGERIA : RESULTATS ANNUELS 2011

le
0
• Production vendue : 4 834 b/j en moyenne en part MPN
• Chiffre d’affaires : 146 M€
• Résultat opérationnel : 59 M€
• Résultat net : 18 M€
• Trésorerie de clôture : 249 M€

Paris, le 30 mars 2012 : MP Nigeria (NYSE- Euronext : FR0011120914 - MPNG), acteur indépendant spécialisé dans l’exploration et la production d’hydrocarbures au Nigéria, annonce ses résultats pour l’exercice clos au 31 décembre 2011. Ces comptes ont été arrêtés par le Conseil d’administration du 29 mars 2012.



Les actionnaires des Etablissements Maurel & Prom, réunis en Assemblée générale ordinaire le 12 décembre 2011, ont approuvé quasi unanimement la distribution de 100 % du capital de MP Nigeria. Depuis cette date Maurel & Prom ne détient plus aucune action de MP Nigeria. La première cotation de MP Nigeria a eu lieu le 15 décembre 2011.

Activité 2011

Le groupe MP Nigeria est composé de la maison mère et d’une société de droit nigérian détenue à hauteur de 45%, Seplat. MPN exerçant un contrôle conjoint sur Seplat a choisi la méthode de l’intégration proportionnelle.

Seplat a acquis le 30 juillet 2010, 45 % des droits miniers relatifs aux OMLs 4, 38 et 41 au Nigéria, les 55 % d’intérêts restant la propriété de la Nigerian National Petroleum Corporation (NNPC). Les champs sont opérés par Seplat dans le cadre d’un contrat d’association avec la NNPC (Joint Operating Agreement).

Chiffre d’affaires

Le chiffre d’affaires de MP Nigeria pour l’année 2011 s’élève à 146 M€ au titre des ventes d’hydrocarbures (huile + gaz). Les ventes d’huile de MP Nigeria représente 1,8 million de barils vendus à un prix moyen de 113,7 $/b sur 2011 à comparer à 0,5 million de barils vendus à un prix moyen de 86 $ en 2010.

A noter que la production retenue pour l’ensemble de l’exploitation est de 23 626 b/j en moyenne pour l’exercice 2011 (365 jours) à comparer à 17 632 b/j sur la période de production de l’exercice 2010 (128 jours), soit une progression de 34%.

Ces volumes (droits à enlèvement reconnus, production vendue) tiennent compte des ajustements techniques et d’une décote forfaitaire appliquée par Shell Petroleum Development Company (SPDC) correspondant à la réallocation des écarts entre les estimations de production et les quantités de brut effectivement réceptionnées par SPDC après traitement au terminal pétrolier de Forcados.

L’installation du banc de comptage fiscal a été terminée le 1er novembre 2011 et a fait l’objet d’une procédure de réception qui est toujours en cours. Les Autorités ayant donné leur accord sur la base de la production de fluides, des travaux complémentaires avec SPDC portent sur la détermination du montant net (pourcentage huile-eau). Une fois cet exercice mené à terme, des discussions visant à obtenir un ajustement rétroactif seront entreprises et devraient permettre à Seplat et à ses partenaires de se voir réallouer un complément de droits à enlèvement au cours de l’année 2012.

Résultat opérationnel

Le résultat opérationnel du Groupe s’élève à 58,7 M€ contre 11,5 M€ pour l’exercice 2010. Ce résultat opérationnel résulte à la fois de la hausse de l’activité et d’une augmentation des charges liée au dimensionnement de l’opérateur pour la croissance et à des opérations de reprise de puits.



En conséquence, les marges brutes d’exploitation sont relativement stables à 52%, malgré une augmentation des charges de personnel dans le cadre du gréement des équipes. Les effectifs de Seplat étaient de 222 personnes fin 2011 contre 78 fin 2010. MP Nigeria n’a pas de salarié à ce jour.

Résultat financier

Le résultat financier net de MP Nigeria est positif à hauteur de 1,1 M€ à fin 2011. Il prend en compte les charges d’intérêts supportées par Seplat sur ses emprunts et la rémunération versée à MPN pour l’avance actionnaire effectuée au profit de Seplat. A fin décembre 2011, le solde de ce prêt d’actionnaire s’élevait à 100%, à 47,7 M$.

Résultat net

La charge d'impôt constatée sur l'exercice est de 41,6 M€. Le résultat net du Groupe s’élève à 18,1 M€ pour l’exercice 2011 contre 1,4 M€ pour 2010.

Trésorerie et dette nette

La trésorerie du Groupe s’élève à fin 2011 à 248,4 M€, dont 186,2 M€ de trésorerie propre à MP Nigeria et 62,2 M€ représentant sa quote-part de trésorerie dans les comptes de Seplat. Le montant important de cette trésorerie vise à permettre au Groupe d’assurer son développement et de saisir les opportunités de croissance que l’industrie pétrolière au Nigéria peut offrir.

La variation de trésorerie de 238 M€ sur l’exercice 2011 s’explique comme suit :

- Flux de trésorerie généré par l’activité opérationnelle de Seplat : +63 M€
- Rémunération des avances faites à Seplat : +6 M€
- Remboursement partiel du prêt d’actionnaire accordé par MPN à Seplat : +48 M€
- Investissements : -4 M€
- Apport en numéraire : +105 M€
- Ligne de crédit tirée par Seplat : +83 M€
- Remboursement de l’emprunt BNP Paribas (167 M$) : -55 M€
- Autres : -8 M€

Au 31 décembre 2011, MP Nigeria détient 1 997 548 actions propres autodétenues pour une valeur brute de 3 983 K€.

Seplat a négocié avec un pool bancaire composé des établissements Afrexim (tête de file), UBA, first Bank et Skye Bank une ligne de crédit sur une durée de 5 ans. Cette ligne de crédit a été tirée à hauteur de 275 M$ en 2011. Compte tenu d’un premier remboursement intervenu en fin d’année, le capital restant dû au 31 décembre 2011 s’élevait à 257,7 M$, soit 89,6 M€ pour le Groupe.

En conséquence, le Groupe présente au 31/12/2011 une position de trésorerie nette de 167 M€, soit une marge de manœuvre substantielle afin de mener à bien son programme de développement.

Programme d’investissement

Le programme initial d’investissements prévus pour l’année 2011 a été réadapté pour tenir compte des aménagements apportés au planning de disponibilités des appareils de forage. Un contrat de location d’une barge pouvant intervenir dans les zones de marais a été conclu. Les travaux ont démarré le 12 décembre 2011.

En complément de cette barge, le lancement aux Etats-Unis de la fabrication de deux appareils de forage (1 « workover » et 1 appareil de forage à terre) a été initié par une société apparentée à Seplat. Ces deux appareils ont été réceptionnés et seront disponibles pour utilisation par Seplat à partir du 2ème trimestre 2012.

Ce réaménagement du planning de travaux n’a pour autant pas obéré les objectifs d’accroissement de la production du Groupe, l’intensification du programme de « workover » se substituant au programme initial de forages.

Objectif et stratégie 2012

Le premier axe stratégique de la Société et de ses partenaires réunis au sein de Seplat consiste à maximiser les capacités de production d'huile et de condensat actuelles afin notamment d’autofinancer les développements nécessaires, de financer les activités d'exploration et de faciliter les opérations de croissance.

Forte de ses atouts, la Société a pour objectifs d’atteindre une production en sortie de puits de l’ordre de 50 000 b/j (sur une base 100 %) d'ici à la fin de l'année 2012. Ceci à l'exclusion de la production de gaz.

La Société et ses Partenaires recherchent également à maximiser les réserves de Seplat, notamment en effectuant les travaux nécessaires pour transférer les ressources contingentes en réserves. L'objectif à partir de 2012 est de mettre en production deux nouveaux champs par an.

Enfin, la Société et ses Partenaires entendent développer le potentiel de Seplat :

- en poursuivant l'exploration des OML 4, 38 et 41 ;
- en équipant les installations de production existantes des équipements techniques permettant le traitement de l'eau directement sur site ; et
- en se tenant en état de veille active afin de saisir toute opportunité de croissance.

Une attention particulière sera portée à l’accroissement des réserves de gaz et de condensats.

En 2012, les investissements planifiés, d’un montant total d'environ 300 millions de dollars US (61 millions de dollars en part MP Nigeria) comprendront des forages de puits à même d'assurer la réalisation des objectifs du Groupe, incluant la mise en place d'un système d’évacuation alternatif de la production.

Jean-François Hénin, Président du Conseil d’administration de MP Nigeria, déclare : « La situation financière extrêmement saine de MP Nigeria, la trésorerie générée par l’exploitation, 18 mois à peine après la mise en production de nos gisements, et les décisions d’investissement prises à fin 2011 nous permettent de confirmer une nouvelle fois nos objectifs, à savoir une croissance accélérée de la production dans les prochaines années. »

Etat de situation financière
Les procédures d’audit sur les comptes consolidés sont en cours. Les comptes consolidés arrêtés lors du Conseil d’administration du 29 mars 2012 sont disponibles sur le site internet de la Société : www.mpnigeria.com.







A propos de MP Nigeria
Société anonyme dont le siège social est à Paris, MP Nigeria est issue de la scission des activités nigérianes des Etablissements Maurel & Prom. MP Nigeria détient 45% de Seplat, société nigériane d’exploration et production pétrolière et gazière, opérateur sur les Oil Mining Licenses 4, 38 et 41 au Nigéria. Ces permis pétroliers présentent une combinaison équilibrée de champs en production, de champs à développer et d’opportunités d’exploration. Grâce à son association avec des partenaires nigérians de premier plan, MP Nigeria bénéficie d’une forte implication locale, tant auprès des autorités que des communautés locales. Forte de ses actifs et de ce partenariat de qualité, MP Nigeria est favorablement positionnée pour assurer son développement et bénéficier de nombreuses opportunités de croissance. Vous pouvez retrouver toutes les informations de la société sur le site www.mpnigeria.com.

***

CONTACTS PRESSE, RELATIONS INVESTISSEURS ET ACTIONNAIRES

NewCap
Axelle Vuillermet/ Emmanuel Huynh mpng@newcap.fr
Tel : +33 1 44 71 94 94

----------------------------------------------------------------------------------------------------Plus d’informations : www.mpnigeria.com

---------------------------------------------------------------------------------------------------- Ce document peut contenir des prévisions concernant la situation financière, les résultats, les activités et la stratégie industrielle de MP Nigeria. Par leur nature même, les prévisions comportent des risques et des incertitudes dans la mesure où elles se fondent sur des évènements ou des circonstances dont la réalisation future n'est pas certaine. Ces prévisions sont effectuées sur la base d'hypothèses que nous considérons comme raisonnables mais qui pourraient néanmoins s'avérer inexactes et qui sont tributaires de certains facteurs de risques tels que les variations du cours du brut ; les variations des taux de change ; les incertitudes liées à l'évaluation de nos réserves de pétrole ; les taux effectifs de production de pétrole ainsi que les coûts associés ; les problèmes opérationnels ; la stabilité politique ; les réformes législatives et réglementaires ou encore les guerres, actes de terrorisme ou sabotages.
Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant