Matuidi, Superstar, Sirigu : Les six déclas à retenir de la conf' du PSG

le
0
Matuidi, Superstar, Sirigu : Les six déclas à retenir de la conf' du PSG
Matuidi, Superstar, Sirigu : Les six déclas à retenir de la conf' du PSG

Présents en conférence de presse avant PSG-Metz, Unaï Emery et Thiago Motta ont balayé l'actualité du Paris Saint-Germain. Matuidi, superstar ou encore Sirigu, retour sur les phrases à retenir de l'entraîneur et du milieu de terrain.

Un plébiscite pour Matuidi

C’est le serpent de mer de cet été. Depuis des semaines, aucune conférence de presse ne passe sans que l’entraîneur ou un joueur du PSG ne soit interrogé sur la situation du milieu de terrain Blaise Matuidi. Avec l’arrivée de Grzegorz Krychowiak, il y a embouteillage au milieu de terrain même si Paris s’apprête, une nouvelle fois, a disputé une saison marathon avec des objectifs (très) élevés. L’avenir parisien de Blaise Matuidi est encore en suspens même si l’ancien Troyen fait l’unanimité dans le groupe du champion de France. Emery : « Il y a une possibilité de départ. Nous avons parlé de tout cela avec Matuidi. Je suis très content de lui. Il est heureux ici. Pour nous, tout est clair. Nous souhaitons qu'il continue avec nous. » Motta : « Avec Blaise, on a une belle relation. Si lui me demande, je lui conseillerais surtout de rester ici. (…) Blaise, je l’apprécie hors du terrain mais aussi sur le terrain. C’est quelqu’un qui fait un travail magnifique pour l’équipe. Et surtout, il joue avec une mentalité positive pour l’équipe et non pour lui-même. Et on a besoin de joueurs comme ça »

Comment préparer l’après Ibra ?

Zlatan Ibrahimovic parti répandre sa magie et son ego de l’autre côté de la Manche, le PSG se retrouve orphelin d’un joueur phare, qui attire la lumière. Pour tenter de soulever la Ligue des Champions, le PSG pourrait bien avoir besoin d’un joueur vedette qui prenne le relais du Suédois. Cette saison, aucun joueur ne semble en mesure d’endosser ce costume. Une chose qui ne déplaît pas à Thiago Motta. « Ici, sincèrement, on n’a pas de superstars. Messi et Ronaldo sont des superstars, mais eux aussi ont besoin de leur équipe. Le plus important, c’est l’équipe. L’Atlético n’a pas de superstars, mais en trois ans, ils ont fait deux finales de Ligue des champions. La Juventus n’a pas de Messi ou de Ronaldo et ils y sont arrivés, parce qu’ils ont cette mentalité »

Sirigu, le sujet qui fâche

Le retour du jeune Alphonse Areola et le maintien de Kevin Trapp au poste de numéro un dans la cage parisienne a fatalement relayé l’Italien Salvatore Sirigu au poste de gardien numéro trois. L’ancien gardien de Palerme, considéré comme « malade » par Emery, cherche une issue de secours avant d’entamer une saison sans grand espoir de fouler les pelouses. Son compatriote Thiago Motta s’est affiché comme un défenseur de « Salva » et regrette cette situation. « Salva, je le connais bien. Nous-mêmes, les joueurs, on ne sait pas ce qu’il se passe ou ce qui s’est passé avec le club. Je pense sincèrement que c’est une question délicate. (…) On est triste pour lui »

L’attaquant numéro 1, c’est Cavani

Partira, ne partira pas ? La question s’est longuement posée cet été au même titre qu’un potentiel remplaçant de l’attaquant uruguayen. Quelques semaines plus tard et le premier match de championnat digéré, Edinson Cavani semble bien parti pour être l’attaquant vedette du Paris Saint-Germain. Une idée largement confirmée par son nouvel entraîneur Unaï Emery. « J’ai toute confiance en Cavani. Il va jouer dans la position qu’il aime, le 9 de l’équipe. Il doit remplacer Ibrahimovic, il a des caractéristiques différentes. J’ai confiance en lui. »

Le PSG va retrouver son Parc des Princes

Un joli spectacle d’avant match attend les supporters du PSG dimanche soir au Parc des Princes. Après une première victoire loin de ses terres (à Bastia, 0-1), l’état-major parisien a décidé de présenter ses nouvelles recrues et de célébrer les trophées remportés la saison passée en ouverture du match face à Metz. Un moment particulier pour Unaï Emery qui s’apprête à vivre ses premiers frissons sur le banc parisien. « Je suis impatient et enthousiaste de découvrir le Parc des Princes dimanche. C'est le premier match à la maison, et il y a donc beaucoup de motivation au sein du groupe. On est déterminé à bien jouer, avec de l'énergie, et à créer une identité. Nous voulons gagner et communier avec les supporters. » A voir aussi : >> Toute l'actualité du Paris Saint-Germain >> Toute l'actualité de la Ligue 1
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant