Matuidi n'a pas encore de proposition

le
0
Matuidi n'a pas encore de proposition
Matuidi n'a pas encore de proposition

Les plus folles rumeurs circulent parfois en temps de mercato. Lundi, Blaise Matuidi, le milieu de terrain du PSG et de l'équipe de France, aurait ainsi quitté Clairefontaine pendant quelques heures, le temps d'un aller-retour en Angleterre.

 

Un scénario farfelu, surtout à trois jours d'une demi-finale de l'Euro ? Il a en tout cas été fermement démenti, et même avec une pointe d'agacement, par les principaux intéressés. Ce que personne ne conteste, en revanche, c'est l'éventualité d'un départ du PSG dans les prochaines semaines. Comme annoncé dans nos colonnes (le 21 mai), Blaise Matuidi s'interroge sur son avenir dans la capitale.

 

Sous contrat avec Paris jusqu'en 2018, il est désormais à l'écoute des propositions venues de l'étranger, en particulier d'Angleterre. Sa cible est en fait beaucoup plus restreinte. L'ancien Stéphanois, arrivé à Paris en 2011, n'entend prêter attention qu'aux offres venues des très grands clubs de Premier League (Chelsea, Manchester United ou City, Tottenham, voire Arsenal). Or, à ce jour, il n'a reçu aucune proposition de contrat de l'une de ces grosses écuries.

 

Concurrence terrible au milieu

 

Ces dernières semaines, Matuidi s'est par ailleurs entretenu par téléphone avec les dirigeants parisiens. Nasser Al-Khelaïfi et Olivier Létang, président et directeur sportif adjoint du PSG, lui ont tous les deux exprimé leur envie de le conserver dans l'effectif. L'international français n'a toutefois eu aucun contact avec Unai Emery. Le nouvel entraîneur du PSG procède d'ailleurs ainsi avec tout le monde, de Cavani à Thiago Motta en passant donc par Matuidi : il attend de voir les joueurs en face pour s'entretenir avec eux. L'international pourrait donc ne connaître les intentions du coach espagnol que début août au plus tôt, lorsqu'il reprendra le chemin de l'entraînement. Des questions sur l'évolution de son statut seraient légitimes. Avec l'arrivée de Krychowiak ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant