Matuidi, le contre-la-montre a débuté

le
0
Matuidi, le contre-la-montre a débuté
Matuidi, le contre-la-montre a débuté

Touché à l'arrière de la cuisse gauche mercredi à Saint-Etienne, Blaise Matuidi ne devrait pas jouer face à Montpellier samedi mais l'hypothèse d'un retour face à Chelsea mercredi prochain n'est pas exclue.

Ils sont encore deux à être très incertains pour le choc de mercredi soir à Chelsea. Alors qu’Angel Di Maria, ménagé en raison d’une blessure à une cuisse, devrait effectuer son retour samedi face à Montpellier, Marco Verratti et Blaise Matuidi suscitent encore des interrogations. L’Italien était encore absent face à Saint-Etienne mercredi en raison d’une pubalgie et n’a pas participé à l’entraînement collectif jeudi. Le voilà encore incertain face à Montpellier mais Laurent Blanc n’a pas vraiment le choix s’il souhaite l’aligner mercredi face aux Blues. Pour Blaise Matuidi, l’incertitude est encore plus grande.

Sorti en grimaçant à la 67eme minute de jeu mercredi en Coupe de France au Chaudron, le milieu gauche parisien est touché à l’arrière de la cuisse gauche. Après avoir effectué des premiers examens jeudi, l’ancien Troyen devrait, selon Le Parisien, passer des examens cliniques ce vendredi afin de connaître avec précision la durée de son absence. L’hypothèse de la contracture serait pour le moment retenue, ce qui le priverait de Montpellier mais pas forcément de Chelsea. « Il y a trois possibilités, a précisé Alain Simon, ancien médecin du PSG et de l'équipe de France, à L’Equipe. Soit c’est une contracture et il a pourrait retrouver l’entraînement dès dimanche et jouer à Chelsea. Soit c’est une élongation et ça peut aller jusqu’à une semaine d’indisponibilité. Mais avec des soins et en fonction de l’évolution de la blessure, il a une possibilité d’être là mercredi. Soit c’est une déchirure et c’est plutôt huit à quinze jours. Dans ce cas, il est quasiment impossible qu’il débute à Stamford Bridge. »

En cas de forfait, Laurent Blanc a le choix entre Javier Pastore, en vue à Saint-Etienne, et Adrien Rabiot, qui a prouvé à Madrid qu’il pouvait se mettre au niveau de la C1. Un moindre mal pour le coach parisien qui pourrait en dire plus vendredi à partir de 14h30 lors de son point-presse.

 

Working hard 💪🏾💪🏾#psg

Une vidéo publiée par Blaise Matuidi Officiel (@blaisematuidiofficiel) le4 Mars 2016 à 2h52 PST

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant