Matthieu Dreyer voit la gifle contre Paris comme un symbole de la saison

le
0
Matthieu Dreyer voit la gifle contre Paris comme un symbole de la saison
Matthieu Dreyer voit la gifle contre Paris comme un symbole de la saison

Livré à lui-même, Matthieu Dreyer a vécu un calvaire dimanche contre le PSG (0-9). Une rencontre qui symbolise la saison de Troyes d'après le gardien de l'ESTAC, qui souhaite respecter la L1 jusqu'au bout désormais.

Matthieu Dreyer, quel sentiment prédomine après la gifle reçue contre le PSG dimanche (0-9) ?
C’est une grande déception. Quand tu prendre neuf buts, t’es ridicule, il ne faut pas se le cacher. Si on avait pu limiter la casse, ça aurait fait mieux. Ça résume bien notre saison. C’est Paris, ils sont champions. C’est une grosse équipe, avec des joueurs de talent. Il n’y a pas grand-chose à dire.

Comment expliquez-vous cette débandade à tous les niveaux ?
A notre niveau, ça ne s’explique plus. Comme je le disais, c’est à l’image de la saison. Rien ne nous réussit, on se met en difficulté tous seuls. Ce n’est pas évident.

Avez-vous la sensation de ne pas avoir abordé ce match de la bonne manière ?
Non, pas du tout. Le fait de jouer contre Paris doit être une fête, ce sont des matchs de prestige. On prend ce but trop tôt. On en a l’habitude, mais on n’a pas eu l’opportunité de revenir.

Pour un gardien, n’est-ce pas un match encore plus difficile à digérer ?
Je ne sais pas si c’est plus dur que pour mes coéquipiers, mais on a l’impression de plus subir. C’est compliqué, on se dit qu’il faut jouer un maximum les ballons les uns après les autres, sans se prendre la tête en essayant de limiter la casse. C’est tout.

« Il ne faut pas bafouer la L1 »

Vous attendiez-vous à ce que les Parisiens lèvent le pied dans cette rencontre ?
Pas du tout, parce qu’ils voulaient finir le championnat le plus vite possible, ça les arrangeait. C’est ce qu’ils ont fait. Ce sont de grands professionnels et on ne peut que les féliciter de nous avoir respectés. Merci à eux (sourire).

Par quoi avez-vous été le plus impressionné dans ce PSG ?
C’est un ensemble. Ils ont les meilleurs joueurs, ils s’entendent bien, tout va à deux mille à l’heure. C’est une équipe impressionnante dans sa globalité.

Qu’espérez-vous désormais de la fin de la saison ?
Il reste huit matchs, on va essayer d’avoir au moins une victoire sur ces huit-là, même si on en a eu que deux depuis le début de la saison. Mais on ne sait jamais, tout est possible. Ce sont huit matchs de L1 à jouer, il ne faut pas bafouer cette L1. On n’aura peut-être plus jamais la chance de jouer à ce niveau. Il faut jouer ces matchs du mieux possible.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant