Matteo Renzi contesté dans les urnes en Italie

le , mis à jour à 05:26
0

* Le Parti démocrate en tête, moins largement que prévu * Le Mouvement 5-Etoiles enregistre des scores élevés * La Ligue du Nord devant Forza Italia (Actualisé avec évolution des résultats, contexte) par James Mackenzie et Gavin Jones ROME, 1er juin (Reuters) - Le Parti démocrate (PD) de Matteo Renzi a été contesté dans les urnes dimanche à l'occasion des élections régionales en Italie, marquées par les scores élevés du Mouvement 5-Etoiles et de la Ligue du Nord, deux formations dénonçant chacune à leur manière l'élite politique italienne. Sept régions sur les 20 du pays étaient en jeu pour ce premier test électoral d'envergure depuis un an pour le président du Conseil et le centre-gauche devrait facilement conserver la Toscane, les Marches et les Pouilles, selon les projections effectuées à partir des premiers résultats. Il ne dispose en revanche que d'une légère avance en Ombrie, pourtant l'un de ses bastions, et il devrait perdre la Ligurie, où se présentait une autre liste de gauche hostile à la politique conduite par Matteo Renzi. Le Parti démocrate pourrait néanmoins ravir la Campanie au centre-droit malgré les accusations de corruption portées contre son candidat, Vincenzo De Luca, tandis que la Ligue du Nord, hostile à l'immigration et aux transferts de richesses vers le sud du pays, semble avoir remporté une écrasante victoire en Vénétie, l'un de ses fiefs, tout en étendant son influence au-delà de sa base traditionnelle sous la conduite de son chef Matteo Salvini. En cumulant ces divers résultats locaux, le PD recueillerait 22,6% des voix globalement exprimées dans les sept régions, soit nettement moins que les 41% recueillis aux européennes de 2014 même si le corps électoral était alors l'Italie tout entière. Le Mouvement 5-Etoiles serait deuxième avec 19,6% tandis que la Ligue du Nord, avec 12,9%, ravirait symboliquement à Forza Italia de Silvio Berlusconi (10,3%) le statut de première formation de droite. Les résultats complets sont attendus lundi. Les instituts de sondage italiens, dont la fiabilité est régulièrement mise en défaut, avaient prédit que le PD resterait le premier parti d'Italie avec une marge bien plus confortable. Ces résultats pourraient annoncer des jours difficiles au Parlement pour Matteo Renzi, qui tente de faire adopter des réformes du marché du travail et de l'école contestées par les syndicats, ses adversaires politiques mais aussi la gauche de sa propre formation. Le Mouvement 5-Etoiles paraît être le parti ayant recueilli le plus de voix en Ligurie, en Campanie et dans les Pouilles, même s'il est devancé par des alliances de plusieurs formations. Alors que l'Italie, troisième économie de la zone euro, semble à peine émerger de trois ans de récession, cette performance fait écho à celle réalisée une semaine plus tôt en Espagne par le camp anti-austérité Podemos. ID:nL5N0YG2K9 (Bertrand Boucey pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant