Matignon veut une médecine de proximité

le
0
La stratégie nationale de santé présentée vendredi par le premier ministre reste encore floue.

Le premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a détaillé, ce vendredi à Grenoble, la nouvelle stratégie nationale de santé que son gouvernement entend mettre en ½uvre. Détailler est cependant un bien grand mot, car il faut lire entre les lignes pour deviner les conséquences concrètes de ces changements à venir. Visiblement, le premier ministre est moins enthousiasmé par les «maisons de santé» (regroupement en un même lieu de plusieurs catégories de soignants exerçant en libéral) que ne l'était le précédent gouvernement. Il préfère la notion de «pôle de santé» ou, plus largement, de «médecine de proximité» qui «implique», selon lui, «de revoir nos modes de financement pour inciter au travail collectif».

Toute la question est de savoir comment s'y prendre. Marisol Touraine, qui accompagnait le premier ministre, en compagnie de Geneviève Fioraso, ministre de la Rec...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant