Matières premières en Italie

le
0

L'Italie est la troisième économie en Europe. Ses matières premières énergétiques et alimentaires ne lui permettent pas d'être autosuffisante. Les exportations sont nombreuses.

Matières premières agricoles

En Italie, l'agriculture compte pour seulement 1,9 % du PIB et concerne 4 % de la population active. Douze millions d'hectares sont dédiés à cette activité. Les premières matières premières agricoles récoltées sont les fruits et légumes avec plus de 29 millions de tonnes. Les céréales sont également au cœur du secteur : l'Italie est le premier pays producteur de riz au sein de l'Union Européenne, avec 1,4 million de tonnes annuelles. Le maïs obtenu compte quant à lui pour un quart de la production totale en Europe.

Le raisin est une autre matière première abondante puisque l'Italie est second producteur viticole dans l'UE, derrière la France. De plus, un tiers de la production est exporté.

Matières premières énergétiques et industrielles

Le secteur industriel italien, concentré au nord du pays, représente plus d'un quart du PIB national. Les principales matières premières énergétiques sont le pétrole et le gaz naturel, avec quelques gisements en Sicile, Sardaigne, dans la région de Naples ou Gênes. Par ailleurs, du zinc, plomb ou encore le manganèse sont extraits en faible quantité.

La nécessité d'importer

Que ce soit dans le domaine alimentaire, industriel ou énergétique, les matières premières italiennes n'assurent pas l'autosuffisance du pays. Les viandes, produits laitiers, des céréales, mais aussi des produits de la mer doivent donc être importés. Il en va de même pour répondre aux besoins énergétiques.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant