Matières premières en Inde

le
0

Même s'il compte parmi les premières économies mondiales, le Japon souffre d'un manque de matières premières énergétiques et céréalières. Il est néanmoins un grand producteur de riz.

Le riz et la pêche, productions centrales

Le riz est un ingrédient essentiel de l'alimentation japonaise. La production nationale est d'ailleurs très élevée puisqu'elle atteint 11 millions de tonnes, soit un total de 8,5 millions de tonnes en équivalent blanchi. Le Japon est à plus de 95 % autosuffisant pour cette matière première, qui représente un quart de la production agricole totale.

Le poisson est un autre secteur de production important. De fait, la flotte japonaise réalise près de 15 % des prises de pêches totales, avec une marine marchande très bien dotée.

Importations de céréales et fruits

Si le Japon possède une production de légumes importante, il compte à 80 % sur les importations pour les céréales telles que le blé et le maïs. Il est approvisionné par les États-Unis, le Canada et l'Australie. En complément, 60 % des fruits doivent également être importés.

Des lacunes énergétiques

Le Japon manque fortement de matières premières énergétiques, après avoir épuisé ses quelques gisements de charbon. Pour agir et progresser, le pays a donc créé en 2004 le JOGMEC, Japan Oil, Gas and Metals National Corporation. Cet organisme est doté d'un budget de 15 milliards d'euros, qui lui permet de soutenir la recherche, nouer des contrats à terme avec d'autres pays. Près de 40 % des importations du pays concernent le pétrole et les matières premières énergétiques.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant