Mathieu Valbuena, un mec qui pèse

le
0
Mathieu Valbuena, un mec qui pèse
Mathieu Valbuena, un mec qui pèse

Buteur contre le Portugal vendredi, Mathieu Valbuena a confirmé son importance en équipe de France. S'il n'a pas la valeur marchande de Karim Benzema ou Paul Pogba, depuis plusieurs saisons déjà, il n'a rien à envier à leurs rendements quant il s'agit d'enfiler la tunique bleue. Et si le vrai joueur indispensable, c'était lui ?

Vendredi 4 septembre au stade José Alvalade de Lisbonne. Le Portugal et la France semblent partis pour se quitter sur un 0-0 terne quand, à la 85e minute, la France obtient un coup franc à l'entrée de la surface. D'un côté Paul Pogba, 1,88 m, sa cote à plus de 100 millions d'euros, sa crête et son statut de star à la Juventus Turin. De l'autre, Mathieu Valbuena, 1,67 m, transféré cet été à Lyon pour seulement 6 millions d'euros et rien de plus. Il a beau rendre 20 centimètres à son collègue, c'est bien le nouveau Lyonnais qui prend le ballon et s'en va offrir la victoire aux Bleus d'une frappe enroulée, cinq minutes à peine après son entrée en jeu. Ce rôle de sauveur, ce n'est pas la première fois qu'il l'assume : depuis l'Euro 2012 qu'il a traversé sans jouer, Valbuena facture 6 buts et 15 passes décisives avec la France, sans compter tous les matchs où son activité offensive n'a pas été récompensée sur le plan statistique. À 30 ans, le Lyonnais ne fait pas office de star de l'équipe de France, un statut que se partagent Paul Pogba et Karim Benzema, mais apparaît comme la valeur la plus sûre, tout du moins la plus régulière, à disposition de Didier Deschamps.

Il a déjà retourné le cerveau de Deschamps


L'ancien Marseillais entretient d'ailleurs une relation particulière avec cet entraîneur : boudé par le champion du monde 1998 à l'été 2009 lorsque ce dernier est arrivé à Marseille pour succéder à Éric Gerets, Valbuena a finalement su s'imposer - en près de cinq mois - pour devenir l'un des hommes de base de DD durant ses trois saisons phocéennes. Depuis l'Euro 2012, il fait de même en sélection. S'il n'a pas toujours été titulaire, le milieu offensif a disputé quasiment tous les matchs de l'ère Deschamps, ne manquant que l'affiche contre l'Équateur au Mondial, et un amical contre l'Arménie, le 14 octobre 2014. Le reste du temps, " Petit Vélo " a toujours répondu présent, que ce soit en tant que titulaire ou remplaçant, quel que soit son positionnement, dans l'axe ou sur un côté. Surtout, le néo-Lyonnais a la plupart du temps brillé dans les moments importants : 5 passes décisives et un but lors des qualifications pour la Coupe du monde, une présence comme titulaire lors du désormais mythique France-Ukraine - quand il n'avait été que remplaçant lors du naufrage de l'aller à Kiev - et une Coupe du monde solide avec un but et deux passes décisives. En amicaux, il s'est également fait une spécialité…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant