Mathieu Guidère : "L'affaiblissement de Daech profite à Al-Qaïda"

le
0
Des soldats de l'organisation État islamique paradent dans leur fief syrien de Raqqa, en 2014. 
Des soldats de l'organisation État islamique paradent dans leur fief syrien de Raqqa, en 2014. 

Le Point : lancer un camion à pleine vitesse, est-ce un nouveau type d'attentat ?

Mathieu Guidère : C'est d'abord Al-Qaïda qui a fait la promotion de ce mode opératoire au lendemain de la mort de Ben Laden, en mai 2011. Dans son magazine Inspire fondé par l'Américano-Yéménite Anwar al-Awlaqi (tué depuis par un drone américain), l'organisation appelait ses membres à prendre un couteau pour poignarder les infidèles ou à monter dans un véhicule équipé d'un solide pare-choc pour foncer dans la foule. Puis, en 2014, Daech a lancé le même appel dans son magazine trimestriel Dabiq après le début des frappes de la coalition internationale en Irak et en Syrie.

Comment expliquer un tel acte alors que l'on prétend que Daech recule ?

Paradoxalement la multiplication de ces attentats témoigne de l'affaiblissement de Daech. L'organisation perd des territoires en Syrie et en Irak, mais ses recrues ou ses sympathisants passent à l'action en Occident.

LIRE aussi Attentat de Nice : un tueur anonyme aux méthodes djihadistes

Cet affaiblissement territorial passe-t-il par un affaiblissement numérique ?

Pas vraiment. Les Occidentaux affirment avoir tué 30...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant