Mathieu ?Coutadeur : "On me reproche de ne pas venir à l'entraînement en tongs "??

le
0

Son numéro 10 est toujours libre à Lorient. Mais cela fait déjà plusieurs semaines que Mathieu Coutadeur est parti. Aujourd'hui, le milieu de terrain démarre une nouvelle vie à Chypre, sous les couleurs de l'AEL Limassol. Entre Bertrand Robert, des supporters déjantés, un entraîneur gentleman, et surtout très, très loin du synthétique du Moustoir.



Mathieu, tu t'es fait opérer des adducteurs en mars. Comment ça va désormais ?
 Je n'ai plus aucune douleur. La rééducation est terminée depuis mi-mai. De toute manière, je m'étais entraîné avec l'équipe première du FC Lorient jusqu'à la fin du championnat afin de poursuivre ma rééducation. Et j'avais fini avec les jeunes du centre de formation jusqu'au 7 juin à peu près. Tout va bien depuis. Depuis le 10 juin, je m'entraîne. J'ai fait une préparation individuelle avec un préparateur physique, en suivant un programme. Ce qui était le plus dur, c'était de ne pas toucher le ballon dans un premier temps. Il y avait beaucoup de courses. Il fallait absolument que je garde la forme si on faisait appel à moi. Si je rejoignais un club durant la préparation, il fallait de toute façon que je sois au même niveau que les joueurs. 


Et ensuite, tu es parti aux États-Unis 
Dans un premier temps, ma priorité n'était pas du tout d'aller là-bas. Mais déjà cet hiver, ils (les dirigeants des San Jose Earthquakes, ndlr) étaient intéressés pour que je vienne. Jusque-là, j'avais plutôt décliné l'offre, mais je me suis dit que c'était déjà l'opportunité de m'entraîner. J'avais aussi besoin de ça. Je suis allé voir les installations comme ça, et eux ont pu constater que tout allait bien physiquement pour moi. J'ai aussi beaucoup discuté avec Jean-Baptiste Pierazzi (ex-Ajaccio), qui joue là-bas.




Et comment tu as trouvé les installations là-bas ? Il paraît que c'est du haut niveau.

C'était extraordinaire ! Ils ont des installations encore plus performantes que certains clubs de Ligue 1. Ils ont un stade flambant neuf, un centre d'entraînement magnifique. Franchement, y a rien à dire de ce côté-là. En tout cas, c'était une très bonne expérience. J'ai même pu faire deux matchs amicaux, deux fois 45 minutes. Le test était en tout cas concluant pour le coach et le manager. Ils ont vu mes matchs et me voulaient. Mais ne signer que quatre mois, car la saison s'arrête en octobre, ce n'était pas l'idéal pour moi après avoir galéré comme ça. En même temps, le président a débloqué des fonds pour une offre faramineuse pour (Carlos) Vela. Tout n'était pas réuni pour aller là-bas. Ce n'était peut-être pas le bon…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant