Mathieu Basteraud : " On a manqué de précision et de patience dans leurs 22 mètres "

le
0
Mathieu Basteraud : " On a manqué de précision et de patience dans leurs 22 mètres "
Mathieu Basteraud : " On a manqué de précision et de patience dans leurs 22 mètres "
L'équipe de France n'a pas réussi à marquer le moindre essai samedi pour son premier match du Tournoi, contre l'Ecosse (15-8). Selon le centre Mathieu Bastareaud, qui a joué 72 minutes, tout est question de précision et de patience.

Mathieu Basteraud, la France débute le Tournoi par une victoire, mission accomplie ?
C'était important de commencer le Tournoi par une victoire. C'est bien parce que ça valide le travail qu'on a effectué depuis deux semaines. Le contenu, on pourra en discuter dans la semaine avec les coachs. La victoire est là. On est quand même tombé sur une belle équipe d'Ecosse, qui n'a rien à voir avec les années précédentes. Ils étaient assez structurés, agressifs. Ils nous ont posé pas mal de problèmes. Mais globalement, on est satisfait de la victoire.

Comme jugez-vous la mise en place du jeu offensif des Français ?
On a manqué de précision, de patience, dans leurs 22 mètres. C'est dommage, parce qu'on a eu des occasions de scorer assez tôt. Mais il y a eu des petites erreurs qui n'ont pas permis qu'on marque. Mais comme je l'ai dit, en face, c'était quand même assez compliqué. Je pense que la performance de l'équipe est assez bonne.

« Il va falloir qu'on soit un peu plus tueur dans les derniers mètres »

On a l'impression que suite à vos bons franchissements, le jeu n'arrive pas à rebondir, est-ce un problème collectif, de soutien derrière vous ?
C'est un tout. Peut-être que moi aussi je dois plus me battre au sol pour donner un ballon propre pour le 9, ou les soutiens doivent plus me coller. A chaud, c'est difficile à analyser, je regarderai un peu plus à la vidéo. On a encore ce manque sur les temps de réaction qui nous fait défaut. Ça se joue à pas grand-chose à chaque fois. Ils nous ont pas mal embêtés dans les rucks, pas mal contestés. C'est un point qu'on va devoir travailler cette semaine pour pouvoir être performants contre les Irlandais.

Y avait-il un peu de pression sur l'équipe de France avant de débuter ce Tournoi ?
La pression, oui et non. On sait que c'est très important de bien démarrer le Tournoi, surtout à domicile. On est dans une année avec seulement deux matchs à domicile, donc c'est victoire obligatoire. On a manqué un peu de patience, de lucidité. On voyait qu'on arrivait à les transpercer, à breaker. On a voulu trop vite finir les actions. Ça a donné des imprécisions, un peu de précipitation de la part de tout le monde. C'est à travailler. Il faut être plus patient, car aujourd'hui (samedi) c'est passé, mais contre les Anglais, les Gallois, même les Irlandais voire les Italiens, ça risque de coincer. Contre ces équipes-là, tu peux vite passer d'une occasion de marque à te retrouver derrière les poteaux en ayant encaissé un essai. Il va falloir qu'on soit un peu plus tueur dans les derniers mètres.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant