Matheus Dória, sacrifié politique ou simple malentendu ?

le
0
Matheus Dória, sacrifié politique ou simple malentendu ?
Matheus Dória, sacrifié politique ou simple malentendu ?

Recruté en fin de mercato estival, Matheus Dória était annoncé comme le gros coup du recrutement marseillais. Cinq mois plus tard, sans avoir foulé les pelouses de Ligue 1, l'espoir brésilien est reparti en prêt, la queue entre les jambes, au Brésil. Sacrifié par Marcelo Bielsa pour protéger ses prérogatives ou simplement pas assez bon ?

Dernières heures du mercato d'été 2014, Vincent Labrune n'est pas peu fier d'annoncer le recrutement de Matheus Dória pour une indemnité évaluée entre 5 et 9 millions d'euros. Le président marseillais est tout sourire, car il vient de mettre le grappin sur l'un des plus grands espoirs du football auriverde. Pas encore 20 ans, Dória sort de deux grosses saisons sous les couleurs de Botafogo, est capitaine de l'équipe du Brésil espoir et compte une sélection en A, honorée le 2 avril 2013 avec trois petites minutes de jeu en amical contre la Bolivie. Du côté de la Canebière, pas de doutes, Dória est alors l'héritier tout désigné de Carlos Mozer, le grand défenseur brésilien des années 90. Mais ça, c'est avant que Marcelo Bielsa ne calme tout son monde avec une conférence de presse restée depuis dans la légende : "J'ai appris l'achat de Dória le lundi après-midi alors qu'il arrivait pour la visite médicale. Je me suis opposé à son arrivée. Quand je donne ma position sur un joueur, je prends en compte de nombreux facteurs et l'un d'entre eux est de savoir quelle est sa valeur et s'il est là pour la durée. L'arrivée de Dória, je n'ai pas pu l'analyser. Je n'ai pas pu donner mon opinion." Le message est clair : le Sud-Américain va devoir mériter sa place, et il part avec un crédit minimum...
Dória, niveau CFA2 sans plus ?
Cinq mois plus tard, Dória n'a pas disputé une seule seconde de jeu avec l'équipe première olympienne, et surtout, est reparti au Brésil via un prêt avec option d'achat à 12 millions du côté du FC São Paulo. Lors de sa présentation dans la ville paulista, le défenseur a dit vouloir " prouver qu'il peut rester plus longtemps que la durée de son prêt " - comme pour mieux sous-entendre qu'il n'a plus le cœur ni l'esprit à l'OM. Surtout, il accuse sans donner l'air d'y toucher : " Bielsa ? Je ne veux pas parler de lui, car il n'a jamais parlé de moi... " De là à confirmer soi-même la thèse du joueur sacrifié dans une lutte de pouvoir entre Marcelo Bielsa et Vincent Labrune, il n'y a qu'un pas. Une théorie niée en premier par l'entraîneur argentin, selon qui Dória n'a jamais eu sa chance faute d'un niveau de jeu suffisant. " Je l'ai vu jouer plusieurs fois, ce n'était pas un mauvais joueur, mais pas non plus quelqu'un qui surclassait les autres. Il avait le niveau CFA2. Je l'ai même vu souffrir contre un avant-centre de Toulon ", se rappelle...


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant