Matchs truqués : coup de filet de la police dans le football portugais

le
0
Matchs truqués : coup de filet de la police dans le football portugais
Matchs truqués : coup de filet de la police dans le football portugais

Plus d'une dizaine de joueurs et dirigeants de clubs de football portugais ont été arrêtés samedi dans le cadre d'une enquête sur des soupçons de trucage de matchs, annonce le parquet général. Les investigations portent sur «des soupçons de manipulation de résultats de matchs de la deuxième division de football et subornation de joueurs», précise le ministère public dans un communiqué.

Les joueurs et dirigeants arrêtés sont suspectés de «crimes de corruption passive et active», dans le domaine des paris sportifs, dont des responsables ont également été arrêtés.  Parmi les personnes interpellées figurent quatre joueurs du club lisboète l'Oriental. « Ils ont été emmenés pour interrogatoire par la police judiciaire» à l'issue d'un match contre l'Atletico du Portugal, remporté 3 à 2, a indiqué l'Oriental sur sa page Facebook.

VIDEO. Matchs truqués : coup de filet dans le football portugais

Leixoes, l'Oriental et l'Oliveirense ciblés

Dans le cadre de cette enquête judiciaire baptisée «Double jeu», la police a également arrêté des dirigeants de Leixoes et des joueurs de l'Oliveirense, deux clubs de la région de Porto (nord), rapporte la presse portugaise. Grâce à sa victoire sur l'Oliveirense (2-1), Leixoes a pu assurer son maintien en deuxième division lors de la dernière journée du championnat, alors que son adversaire était déjà condamné à la descente. Le gardien de but de l'Oliveirense fait partie des joueurs arrêtés, selon la presse locale.

La Ligue portugaise du football professionnel «condamne toutes les pratiques qui ne respectent pas la vérité sportive», a-t-elle réagi immédiatement dans un communiqué. «Nous serons toujours du côté de la transparence et de la légalité», assure la Ligue, avant d'ajouter qu'elle «se bat pour un football professionnel propre, responsable et moderne». Peu après, la Fédération portugaise de football (FPF) a précisé de son côté ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant