Matches présumés truqués en Ligue 2 : 6 personnes déférées et présentées devant le juge

le
0
Le club de Nîmes est dans le collimateur de la justice.
Le club de Nîmes est dans le collimateur de la justice.

Ça se complique pour le Nîmes Olympique. Selon nos informations, six personnes parmi les sept gardées à vue vont être déférées et présentées devant le juge dans la matinée afin de comparaître devant les magistrats instructeurs avant d'éventuelles mises en examen. Il s'agit de l'actionnaire du club Serge Kasparian, de son président Jean-Marc Conrad, du président du Stade Malherbe de Caen Jean-François Fortin ainsi que de Michel Moulin, Franck Toutoundjian et Kaddour Mokeddel. Alors qu'ils étaient entendus par les policiers depuis deux jours, seul le fils de Serge Kasparian, Jérémy, est passé entre les gouttes.

Les enquêteurs cherchent à savoir si les dirigeants nîmois ont tenté d'influer sur la fin du championnat de Ligue 2, la saison dernière, alors que le club pointait à l'avant-dernière place à seulement six matches de son issue. Plus l'enquête avance, plus le club gardois se trouve esseulé. Dans la nuit de mercredi à jeudi, Serge Kasaprian est en effet passé aux aveux, ce qui explique son défèrement dans la matinée. Entendu dans les locaux du Service central des courses et jeux (SCCJ) à Nanterre, l'homme de 59 ans aurait reconnu une tentative d'arrangement pour trois rencontres de la saison passée.

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant