Matches de tennis truqués : "S'il y a des noms, qu'on les donne !"

le
0
Le Français Gilles Simon se dit choqué de ces demi-révélations.
Le Français Gilles Simon se dit choqué de ces demi-révélations.

L'ouverture de l'Open d'Australie est éclipsée par une affaire qui pourrait faire grand bruit. La BBC et le site BuzzFeed annoncent que des matchs de tennis auraient pu être truqués. Cette affaire concernerait 16 joueurs du top 50 mondial. Le comité éthique de l'ATP aurait été saisi. Mais, explique la BBC, « tous ces joueurs, parmi lesquels des vainqueurs de grand chelem, ont été autorisés à poursuivre leur carrière ». Des accusations gravissimes, mais qui restent vagues : aucun nom n'est fourni par la chaîne.

Les joueurs français n'ont pas tardé à réagir. Sur le site internet du quotidien L'Équipe, Julien Benneteau, éliminé au 1er tour de l'Open d'Australie, ne veut pas y croire. « C'est très bizarre, leur truc, ça n'a pas trop de sens de sortir ça sans nom, a commenté le Français. Est-ce qu'ils ont vraiment des preuves ? Ils disent que ce sont des joueurs très haut classés, je suis surpris. Aux étages en dessous, on sait qu'il y a eu des cas. D'ailleurs, des joueurs ont été suspendus. Après, que l'ATP couvre ça, je n'y crois pas. En réfléchissant deux secondes, on ne peut pas imaginer que l'ATP couvre des matches truqués parce que, si ça sort, c'est la fin du sport. »

Ne pas pouvoir parier sur un sport individuel

Selon le Français, la corruption liée aux paris sportifs, c'est « plus dangereux pour le tennis que le dopage ». « On ne devrait pas avoir le droit de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant