Mata, ou la remise en cause Mourinho

le
0
Mata, ou la remise en cause Mourinho
Mata, ou la remise en cause Mourinho

Alors que tout le monde le voyait déjà parti en raison de ses relations infructueuses avec José Mourinho, Juan Mata est pour l'instant le titulaire surprise de Manchester United. Un choix qui symbolise la remise en question personnelle du Special One après son échec à Chelsea.

Dimanche dernier, dans l'heure qui a précédé le coup d'envoi de Bournemouth-Manchester United, beaucoup ont cru à une blague quand ils ont vu la composition d'équipe alignée par José Mourinho. En haut à droite se trouvait… Juan Mata. Le même Mata qui avait été envoyé au placard lors du deuxième passage du Special One à Chelsea, alors même que l'Espagnol restait sur deux saisons où il avait été élu joueur de l'année des Blues. Celui qui n'avait participé qu'à 832 minutes de championnat – neuf titularisations seulement – en six mois avait ainsi été lâché à MU pendant le mercato hivernal, sans sentiment ni remerciement de la part du club londonien.

Ce qui avait titillé l'orgueil du joueur, dont la réponse à l'entraîneur portugais (qui l'avait réduit à un "joueur luxueux") dans le Daily Telegraph avait été remarquée : "Si un joueur luxueux est un joueur qui marque des buts, fait des passes décisives et a des bonnes stats, alors je suis heureux d'être un joueur luxueux. Je veux des joueurs luxueux dans mon équipe. J'aime les joueurs créatifs et les joueurs qui font des choses différentes. C'est facile de dire que certains joueurs sont luxueux, surtout quand vous perdez un match. "

Tactique payante


Du coup, quand le Mou a débarqué à United cet été, le petit Juanito a vu son monde s'écrouler, une fois de plus. Il y a d'abord eu la fausse officialisation du numéro 8, celui de Mata, donnée à Zlatan Ibrahimović. Puis les rumeurs de transfert. Et enfin l'épisode Community Shield, durant lequel José a fait entrer son Hispanique à l'heure de jeu… Avant de le faire sortir 25 minutes plus tard. "Il fallait que je sorte mon plus petit joueur, car on s'attendait à de longs ballons adverses, avait osé JM face à la presse. C'est lui le plus petit joueur. Le règlement autorise six changements, je n'en avais fait que cinq et je voulais casser le rythme."

Youtube
Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant