Mastour, déjà un four ?

le
0
Mastour, déjà un four ?
Mastour, déjà un four ?

Star du web depuis plusieurs années, Hachim Mastour est récemment devenu le plus jeune international marocain de l'histoire. Toutefois, sa progression ne se passe pas comme prévue au sein du Milan, si bien que l'intérêt du PSG surprend.

Un Mastour pour le cheikh Mansour ? C'est la dernière rumeur de radio mercato. Le PSG voudrait faire de l'Italo-Marocain l'antipasto de son marché des transferts. Cinq millions, ce serait le prix d'un joueur qui n'a pas encore disputé la moindre rencontre officielle en club, mais que tout le monde connaît déjà. De six mois son cadet, le Norvégien Martin Ødegaard avait au moins eu le mérite de débuter chez les pros pour faire le buzz et finir au Real. Hachim Mastour, lui, a dû attendre la sélection marocaine en juin dernier pour connaître ce bonheur. Alors qu'il vient de fêter ses 17 ans, on se demande déjà si ce futur espoir n'est pas qu'un gros coup de marketing, plutôt réussi d'ailleurs.

Milan AC ou FC Social Network ?


"Entraînement en cours, l'équipe a commencé à l'intérieur du gymnase. Les gardiens sont au travail sur le camp surélevé. Sur le terrain du bas, Mastour, Mastalli, Calabria, Cutrone et Pessina font des exercices techniques", voici ce que raconte le compte-rendu de la journée d'hier publié sur le site officiel du club. Hachim bosse sa technique, celle qui a fait de lui un incontournable des vidéos du web. On ne cesse jamais d'apprendre, surtout à cet age-là. Pourtant partie intégrante du groupe pro, on l'envoie donc bosser avec les jeunes. Malgré ses pubs Nike tournées avec Neymar. Malgré ses 700 000 fans sur Facebook et ses 90 000 followers sur Twitter qui dénotent d'une popularité colossale. Et malgré les rencontres organisées avec les tifosi. Mastour est un jeune comme un autre, ou du moins, essaye de le redevenir.

En effet, il y a un peu plus d'un an, la direction le consacre tête de gondole de sa prétendue nouvelle politique tournée vers les jeunes, et fait gentiment pression auprès de Clarence Seedorf pour en faire un des plus jeunes débutants de l'histoire du Milan AC. Coupe de cheveux à la mode, gueule d'ange, sapes dernier cri, voilà surtout une image à exploiter pour redorer les comptes d'un club en perdition. Son agent, Dario Paolillo, 25 ans et des dents longues lui aussi, joue le jeu et perd. Clarence ne cède pas. Mino Raiola, effrayé à l'idée qu'un autre joueur puisse faire de l'ombre à ses clients, commente la situation : "Ce cirque autour de lui est du grand n'importe quoi." Et il sait de quoi il parle. Qu'importe, contrat pro en poche jusqu'en 2017, Hachim est définitivement intégré à l'équipe…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant