Masters : Djokovic gagne et n'oublie pas les familles des victimes

le , mis à jour à 18:30
0
Masters : Djokovic gagne et n'oublie pas les familles des victimes
Masters : Djokovic gagne et n'oublie pas les familles des victimes

Pour le premier match du Masters dimanche, les spectateurs londoniens ont assisté à une véritable démonstration de Novak Djokovic face à Kei Nishikori en 1h06 de jeu (6-1, 6-1). Le n°1 mondial a ensuite apporté son soutien aux familles des victimes des attentats de Paris.

Dans la lignée des dernières semaines, Novak Djokovic a une fois de plus été impressionnant dimanche pour son premier match au Masters de Londres. Il a battu en seulement 1h06 de jeu le n°8 mondial, Kei Nishikori (6-1, 6-1). 

D'entrée de jeu, le ton était donné par Novak Djokovic, qui prenait rapidement le service du Japonais pour mener 2-0 puis 3-0. La suite du match a été à sens unique, le Serbe donnant une véritable leçon à Nishikori qui n'a pas réussi à obtenir une seule balle de break pendant la rencontre.

Après la rencontre, le Serbe est revenu sur la saison écoulée, qu'il a terminé à la place de n°1. Un peu comme si le trophée du tournoi lui tendait déjà les bras :

« Je suis au sommet de mon jeu aujourd'hui, Cette année j'ai connu beaucoup de succès, je suis régulier, j'ai beaucoup de fierté quand je regarde cette année 2015. Je remercie mon équipe, ma femme, mon frère, mes proches qui se sacrifient pour moi. J'adore chaque moment sur le terrain. » Après cette déclaration, Djokovic a tenu à ajouter quelques mots à propos de la tragédie de Paris vendredi : « Mon coeur est avec les familles des victimes. C'est affreux de voir ces images et j'aimerais que tout le monde se joigne à moi pour applaudir et prenne un moment pour penser aux victimes de cette tragédie. »

Avant la rencontre, une minute de silence a été respectée par l'ensemble de la O2 Arena, alors que le drapeau tricolore français était affiché sur les panneaux lumineux de la salle.  

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant