Masson : "Si tu joues avec une prothèse auditive, tu prends un rouge"

le
0
Masson : "Si tu joues avec une prothèse auditive, tu prends un rouge"
Masson : "Si tu joues avec une prothèse auditive, tu prends un rouge"

Joueur et président de la Commission fédérale de football des sourds, Julien Masson, vingt-huit ans, raconte les particularités de ce football, finalement pas si éloigné de celui qu'on connaît. Parce qu'on n'a pas les mêmes tympans, mais on a la même passion.

Depuis quand faites-vous du foot ?
J'ai d'abord commencé à jouer au tennis, et ce, pendant quinze ans. En 2009, j'ai débuté le football avec les sourds au Club sportif des sourds de Montpellier. Tout simplement parce que le foot a toujours été ma passion. Je suis d'ailleurs fan du Paris Saint-Germain depuis la victoire de la Coupe des coupes en 1996. Avec Montpellier, nous avons été vice-champions de France de deuxième division en 2014. Et depuis 2012, je joue également avec les entendants, dans le club de mon village, à l'École municipale angloise de football.

D'où vient votre surdité ? Accident ou problème de santé dès la naissance ?
Il existe plusieurs cas. On est, ou on devient sourd par origine génétique, infection ou malformation. Moi, je suis né sourd profond. Je porte des prothèses auditives et je communique soit grâce à la langue des signes française, soit de façon orale en lisant sur les lèvres. Mais je préfère pratiquer la langue des signes française, car c'est la base de communication chez les sourds et les malentendants.

On a l'impression que le foot dédié au sourd est assez méconnu en France. Alors que beaucoup de villes le proposent.
Il faut savoir qu'en France, il y a 18 clubs sourds qui pratiquent le football à onze. Sans compter les 31 de futsal. Le championnat de France est partagé en deux zones, Nord et Sud, elles-mêmes divisées en deux championnats, première et deuxième division. C'est la Commission fédérale de football des sourds, dont je suis président, affiliée à la Fédération française d'handisport, qui gère ces compétitions.

Avez-vous l'impression que le "football sourd" se développe depuis quelques années en France et dans le monde, et tend à se faire connaître ?
Pas vraiment, non. Malheureusement, le football des sourds a du mal à grandir à cause du manque de médiatisation. De plus en plus de clubs ferment leurs portes à cause du manque de joueurs. Aujourd'hui, la majorité des jeunes sourds ne savent pas qu'il y a des clubs qui leurs sont dédiés. Un exemple ? Les Jeux olympiques. Cette année, les JO des valides comme ceux des handicapés sont diffusés sur les chaînes télévisées. Sauf les JO des sourds.

[SPAN…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant