Masdar City, une utopie verte au pays de l'or noir 

le
0
Masdar City, cité futuriste tournée énergies renouvelables, voulue par le visionnaire Cheikh Zayed, souverain de l'émirat d'Abu Dhabi, sort de terre.

Envoyé spécial à Abu Dhabi

En silence, la voiturette sans chauffeur glisse le long du rail magnétique enterré sous la chaussée. Au bout de 800 mètres de galerie souterraine, la porte vitrée de l'habitacle aux formes arrondies libère automatiquement les quatre passagers au pied de l'élégant escalier en spirale qui dessert le Masdar Institute.

Masdar City, la cité futuriste 100 % énergies renouvelables, zéro émission de gaz à effet de serre, zéro déchet, voulue par le visionnaire Cheikh Zayed, souverain de l'émirat d'Abu Dhabi disparu en 2004, commence à sortir des cartons. Pour l'heure, à quelques encablures de l'aéroport international et des rejets de kérosène, l'Institut Masdar se dresse, seul, au centre d'une vaste plaine de sable. Cette université vouée aux énergies du futur accueille 153 étudiants, dont une centaine vit sur le campus tout juste achevé, conçu par le prestigieux cabinet de l'architecte Norman Foster. La fac est de dimension modeste, m

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant