Marvin Martin, un patient français

le
0
Marvin Martin, un patient français
Marvin Martin, un patient français

En déplacement sur la pelouse de Lille samedi soir, Dijon ne pourra pas encore compter sur les services de Marvin Martin, débarqué en prêt cet été dans la foulée de l'arrivée de Florent Balmont. Reste l'histoire d'un espoir de retour, dans le silence, qui se prépare doucement à revenir faire ce qu'il aime par-dessus tout au-delà des étiquettes : jouer au foot. Plongée dans plusieurs mois de silence.

Ce n'est aujourd'hui qu'un souvenir. Le murmure d'un espoir naissant qui a éclaté définitivement un soir de juin 2011 à Donetsk. Trop vite, trop tôt, mais faut-il totalement lui en vouloir ? C'est un fait : voilà maintenant plus de dix ans que la France se cherche une idole, une icône, un repère. Les noms défilent : Camel Meriem, Mourad Meghni, Hatem Ben Arfa, Yoann Gourcuff, Samir Nasri et, donc, Marvin Matin. Un gosse qui, pour sa première sélection en équipe de France face à l'Ukraine, claque un doublé, offre une passe décisive à Younès Kaboul et tombe dans la spirale. Celle du mal français. Les mots d'Éric Abidal après la rencontre n'y ont rien changé : "Marvin est un joueur qui percute, technique, à l'aise avec le ballon, et qui a une bonne vision du jeu. Maintenant, Andrés, c'est Andrés, Xavi, c'est Xavi et Martin, c'est Martin."

Youtube

Car le lendemain, Martin était à la Une de L'Équipe, présenté comme un nouveau "nouveau Zidane". La responsabilité de la montée en flèche d'une réputation est avant tout médiatique. Car, ce soir-là, dans les couloirs de Donetsk, tout est parti d'une blague de Yann M'Vila : "Ce n'est plus ZZ, c'est MM." Marvin Martin, lui, termine la rencontre arrosé par ses coéquipiers, "tout rouge" selon certains témoignages et déjà limite gêné par tout ce qui lui arrive. Face à la presse, il explique alors que "le plus dur reste désormais à venir". Et il est arrivé, sans que tout ne soit complètement de sa faute.

Le système et l'étiquette


Plus de cinq ans ont passé depuis cette soirée de Donetsk, et Marvin Martin a depuis traversé tout ce…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com