Martine Aubry veut devenir la «présidente de la sécurité»

le
0
VIDÉO - La candidate à la primaire PS a effectué lundi une visite surprise à Marseille, où le ministre de l'Intérieur était venu installer un nouveau préfet. Un moyen de dénoncer la politique du gouvernement, mais aussi de concurrencer son rival, François Hollande.

Au lendemain de l'université d'été de son parti, Martine Aubry tente-t-elle de rattraper son retard sur François Hollande ? Distancée dans les sondages, la candidate à la primaire PS a mis l'accent lundi sur la sécurité, un de ses thèmes prioritaires avec l'emploi, le pouvoir d'achat et l'éducation. Dans sa course à la primaire socialiste, la maire de Lille a défié lundi à Marseille le ministre de l'Intérieur, Claude Guéant, venu installer le troisième préfet délégué à la sécurité en moins de deux ans, Alain Gardère. Une visite tenue secrète jusqu'au dernier moment, à 41 jours de la primaire PS.

«Je suis venue aujourd'hui à Marseille pour dire de manière forte que je serai la présidente de la sécurité de tous les Français», a lancé Martine Aubry à son arrivée à la mairie des XV-XVIe arrondissements de la cité phocéenne. «La politique de sécurité de Nicolas Sarkozy a été un fiasco (...). Le temps de l'agitation et de la communication, c'est

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant