Martine Aubry : une renaissance engluée dans l'amiante

le
3
La maire de Lille Martine Aubry.
La maire de Lille Martine Aubry.

Jusque-là, tout allait bien. Martine Aubry était en passe d'être réélue triomphalement à la mairie de Lille en mars. La question de son retour allait devenir une rengaine à laquelle on s'habitue. À l'instar des problèmes de com du président, de l'inversion de la courbe du chômage et du maintien des Verts au gouvernement... Son nom serait resté dans la liste des futurs premiers ministrables jusqu'à la fin du quinquennat. Les observateurs se seraient beaucoup interrogés sur sa relation avec François Hollande, mélange de défiance et d'incompréhension. Allions-nous voir s'instaurer une cohabitation new-look au sommet de l'État si le président décidait de faire appel à sa meilleure ennemie pour reconquérir le peuple de gauche à l'approche de la présidentielle ? Telle était la question. Et puis la Cour de cassation a annulé le non-lieu dans l'affaire de l'amiante. Mardi 10 décembre, Martine Aubry s'est de nouveau retrouvée mise en examen. "Je reste totalement sereine car, comme chacun le sait, j'ai toujours agi au regard des connaissances de l'époque, pour protéger au mieux la santé des salariés et notamment ceux exposés à l'amiante", a-t-elle réagi immédiatement dans un communiqué. Quelles ambitions ? En France, les affaires judiciaires empêchent rarement de poursuivre une carrière politique. Sa réélection à Lille ne semble pas compromise par cette décision, "une décision sur la forme",...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mucius le mardi 24 déc 2013 à 12:05

    Sa tronche est également engluée dans la graisse provenant de la transformation du maltose.

  • M8252219 le mardi 24 déc 2013 à 11:52

    Responsable mais pas coupable la rengaine des responsables politiques. le PS organise le contre-feu en mettant en examen Fillon dans le dossier de l'amiante, aux affaire 15 ans après Martine

  • mucius le mardi 24 déc 2013 à 08:58

    Par le titre on a tout de suite compris que l'article ne venait pas de l'AFP...