Martine Aubry repart au combat

le
10
Martine Aubry repart au combat
Martine Aubry repart au combat

« Martine va se débrouiller pour dire ce qu'elle pense, ça va faire du bien. » Jean-Marie, comme la plupart des militants réunis à Lomme hier, se félicite que Martine Aubry ne garde plus sa langue dans sa poche. A son arrivée aux états généraux des socialistes du Nord, la maire de Lille ne fuit d'ailleurs pas les micros. « C'est le moment de se remonter les manches et de repartir au combat », lâche-t-elle, après avoir dit en juillet qu'il restait deux ans pour réussir le quinquennat. « J'ai envie d'être utile, je l'ai été silencieusement pendant deux ans, sans grand succès », explique Aubry, qui avait effectivement choisi au début du mandat de François Hollande de ne plus s'exprimer.

Elle ne cache plus désormais qu'elle estime nécessaire d'apporter quelques inflexions à la politique actuelle. « Je ne suis pas d'accord avec la totalité de ce que fait le gouvernement, glisse-t-elle. J'espère qu'on va réussir à porter le débat, et ainsi aider le président et le Premier ministre. Leur tâche est difficile, et il faut donc accepter le débat », insiste Aubry à l'intention de Valls et de Hollande. Avant le vote de confiance à l'Assemblée, mardi, elle ne veut pas être celle qui prendrait la tête des députés socialistes frondeurs, ni celle qui les appellerait à cesser de faire entendre leur voix.

« Je suis pour l'indépendance de chacun, martèle-t-elle. Nous avons tous une conscience, tous des convictions. Il faut que chacun vote en fonction de ce qu'il croit utile pour la réussite de notre pays, pour la réussite du président. »

Ses propositions attendues début octobre

Elle fait même la leçon au Premier ministre, qui appelle les frondeurs à la responsabilité et au rassemblement. « On ne fait pas l'unité en disant unité, unité, unité , lâche-t-elle. On la fait sur un projet, sur des valeurs, des idées, sur un sens, sur des réponses. Il faut arriver tous à nous mettre d'accord sur ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3366730 le dimanche 14 sept 2014 à 19:58

    Elle a quand même beaucoup de casseroles : amiante, marchés publics arrangés, augmentation importante des impôts et taxes dans sa région ( + de 52% en 12 ans) etc......

  • ltondu le dimanche 14 sept 2014 à 16:38

    La réussite du pays passe déjà par le départ réussi de notre président !

  • sarestal le dimanche 14 sept 2014 à 14:21

    +1 M8252219

  • fbordach le dimanche 14 sept 2014 à 13:28

    Elle sort de cure?

  • M8252219 le dimanche 14 sept 2014 à 12:31

    Responsabiliser les français:obligation de suivre une formation pour recevoir des allocations chômage.

  • M8252219 le dimanche 14 sept 2014 à 12:30

    Le système social français est mort pour avoir par la distribution NON CONTRÔLÉE des indemnités et allocs en tout genre DÉRESPONSABILISÉ beaucoup trop de français.EN AUTRES tous ceux qui n'ont pas envie de se lever tous les matins pour aller au boulot et ceux qui se suffisent d'un RSA et/ou d'une allocation chômage et de petits boulots au noir;

  • frk987 le dimanche 14 sept 2014 à 09:32

    Bof elle va promettre les 32h, on ne change pas une méthode qui perd.

  • M5441845 le dimanche 14 sept 2014 à 09:27

    Mme Aubry, ce sont vos 35H qui ont achevé de ruiner la France...

  • M2949628 le dimanche 14 sept 2014 à 09:25

    Il ne manquait que celle-ci qui a plombé l'économie française avec sa rigidité pathologique !!!!

  • mipolod le dimanche 14 sept 2014 à 08:47

    Entre deux apéro elle va partir au combat.....mais combattre quoi ?