Martine Aubry perd la bataille de la fédération PS dans le Nord

le
4
La position de Martine Aubry se trouve affaiblie dans le Nord.
La position de Martine Aubry se trouve affaiblie dans le Nord.

Fin décembre, le parachutage par Martine Aubry à Lille du député de l'Essonne François Lamy a décidément été bien mal vécu. « Je viens vivre et militer à Lille », s'était contenté d'indiquer le politique, sans que les Lillois ne comprennent ce qu'il venait faire ici. Le député de l?Essonne, qui s'est beaucoup investi dans les élections internes à la fédération PS du Nord, a finalement cristallisé le malaise qui flottait depuis des mois chez les militants socialistes. Gilles Pargneaux, secrétaire depuis dix ans de la « fédé » 59, soutenu par Aubry et Lamy, a ainsi été nettement devancé par Martine Filleul, adjointe lilloise de Martine Aubry, et surtout pion du ministre de la Ville Patrick Kanner. Gilles Pargneaux a été contraint de retirer sa candidature afin d?éviter une implosion de la section.

À l?aube du vendredi 12 juin, la fédération PS du Nord avait les traits tirés par une nuit blanche. François Lamy semblait le seul à ne pas admettre la défaite, « froid et hautain », notaient les rares journalistes présents. « Un vrai ras le bol de Gilles Pargneaux » venait de s?exprimer dans les urnes, selon les observateurs, et la maison Aubry en vacillait.

Un aubryste nommé numéro 2

La maire de Lille ne s?est pas montrée ce jour-là rue Lyderic, siège du PS nord. Les optimistes remarqueront que le camp Filleul et le camp Pargneaux ont évité de s?écharper en nommant l?aubryste...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le samedi 13 juin 2015 à 18:28

    On parle de l'amiante ou bien Est-ce un sujet tabou chez ce gros tas qui a accepté le salaire de ministre mais refuse les responsabilités afférentes au poste. Encore un jugement fait par des socialos en jugeant une solcial.... finissez le mot, ce serait censuré !!!!

  • bearnhar le samedi 13 juin 2015 à 16:42

    La calamité numero deux après CalaMitterand et sa retraite à 60ans. Les jeunes peuvent dire merci à ces personnes qui ont sabordé leur avenir.

  • bearnhar le samedi 13 juin 2015 à 16:41

    C'est elle et pas Hirsch qui devrait aller dire aux salariés de l'APHP que les RTT c'est pas un acquis social, qu'on ne peut plus les payer. Eux croient que c'est acquis pour l'éternité. Les 35 h étaient destinées à embaucher, pas à faire cadeau de congés aux fonctionnaires qui en ont déjà largement.

  • bearnhar le samedi 13 juin 2015 à 16:37

    SES 35h qui n'ont crée quasi aucun emploi, ont par contre abouti à un blocage général des salaires, à une dégradation des conditions de travail puisqu'autant de travail à faire en moins de temps, et à ce qu'une partie des Français qui ne bénéficie pas d'RTT, payent des congés à l'autre partie qui se la coule douce. Il va donc falloir que cette personne se montre car bientot les politiques vont devoir répondre de leurs actes. Semer le désordre et se cacher, c'est trop facile.