Martin Hirsch gardera sa rémunération

le
0
En représailles à son livre sur les conflits d'intérêt, qui ne les ménageait pas, des députés UMP voulaient réduire «à un niveau symbolique» les émoluments de l'ancien Haut commissaire aux Solidarités actives.

Martin Hirsch conservera son salaire. L'amendement au budget 2011 déposé par des députés UMP pour sabrer la rémunération du président de l'Agence du service civique, en représailles contre son livre sur les conflits d'intérêt, a finalement été retiré vendredi à la demande du gouvernement. Etudié pendant l'examen des crédits «Sport, jeunesse et vie associative», il visait à transférer «160.000 euros» de crédits alloués à l'Agence du service civique à ceux dévolus au sport et ainsi, «réduire à un niveau symbolique» les émoluments de l'ex-Haut commissaire aux Solidarités actives.

Sous la houlette de leur patron Jean-François Copé, des députés UMP voulaient sabrer la rémunération du président de l'Agence du service civique, auteur en septembre d'un livre contre les conflits d'intérêt qui ne ménageait pas les parlementaires. Il y épinglait notamment Jean-François Copé pour ses activités d'avocat d'affaires et le président du groupe UMP au Sén

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant