Martin Bouygues prépare sa succession

le
1
DEUX NOUVEAUX DIRIGEANTS POUR BOUYGUES
DEUX NOUVEAUX DIRIGEANTS POUR BOUYGUES

PARIS (Reuters) - Bouygues a annoncé mercredi la nomination de deux nouveaux directeur généraux délégués, nouvelle étape dans le processus de succession de Martin Bouygues, et confirmé ses objectifs 2016 après un premier semestre porté par le redressement des performances de Bouygues Telecom.

Le groupe de BTP, de médias et de télécoms a réalisé sur les six premiers mois de l'année un bénéfice opérationnel courant de 206 millions d'euros, en hausse de 73,1%, pour un chiffre d'affaires de 14,7 milliards d'euros, en baisse de 3%.

Un consensus publié sur le site de la société donnait respectivement 174 millions d'euros et 14,8 milliards.

Bouygues, qui a confirmé s'attendre à une poursuite de l'amélioration de sa profitabilité en 2016, à une stabilisation progressive chez Colas et à un retour de la croissance chez Bouygues Telecom, a annoncé la nomination du PDG de l'opérateur, Olivier Roussat, et celle du directeur financier du groupe, Philippe Marien, comme directeurs généraux délégués.

"Avec Olivier Bouygues, directeur général délégué depuis 2002, ils assisteront désormais Martin Bouygues dans sa mission de directeur général du groupe", écrit l'entreprise dans un communiqué.

Âgé de 64 ans, Martin Bouygues prépare son passage de relais à la tête de l'entreprise fondée en 1952 par son père Francis. Aux commandes du groupe depuis 1989, il avait indiqué en avril qu'il proposerait des résolutions au conseil d'administration dans les mois à venir pour faire évoluer sa fonction.

Il a également proposé en mars de nommer au conseil son fils Edward et son neveu Cyril dans le cadre de la préparation de sa succession à l'horizon 2018, mais ces représentants de la troisième génération sont considérés comme trop jeunes pour lui succéder à court terme.

Une source au fait du dossier avait alors indiqué que le PDG pourrait dans un premier temps passer le relais à un haut cadre du groupe dans le cadre d'une possible dissociation des fonctions de président et de directeur général. Olivier Roussat et Philippe Marien, les deux nouveaux directeurs généraux, faisaient alors figure de successeurs crédibles.

Bouygues Telecom, qui a renoncé en avril à se vendre à Orange, a estimé que sa stratégie de redressement portait ses fruits. L'opérateur, qui a gagné 303.000 clients mobiles au deuxième trimestre et 51.000 clients fixes, a vu son Ebitda grimper de 26% au premier semestre, donnant une marge de 20,7%. L'objectif de 25% de marge en 2017 est confirmé.

La division routes du groupe, Colas, a dit pour sa part prévoir une baisse de 2% de son chiffre d'affaires à périmètre et changes constants sur l'année, signe d'une stabilisation après deux années de fort recul (-14% en 2014 et -11% en 2015) imputable à la chute des commandes des collectivités locales en France.

(Gilles Guillaume et Dominique Vidalon, édité par Pascale Denis)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • lorant21 il y a 3 mois

    Je crois qu'on peut dire que c'est une personne qui a bien succédé à son père à la tête d'une entreprise qui a un comportement citoyen et qui n'a pas succombé aux sirènes du monde de la finance.