Martial entretient l'espoir de United

le
0
Martial entretient l'espoir de United
Martial entretient l'espoir de United

Le scénario était parfait. Bilić avait les bras déployés, Payet venait d'inscrire un superbe coup franc. Mais finalement, grâce à un but en fin de match de Martial, Manchester United a arraché cet après-midi (1-1) un replay à Londres pour le dernier ticket pour Wembley. Rendez-vous au Boleyn Ground.

Manchester United 1-1 West Ham

Buts : Martial (83e) pour Manchester United ; Payet (67e) pour West Ham.

Il avait la tête enfoncée dans sa parka, le visage planté dans ses notes. Encore et toujours. Quelques minutes plus tôt, Slaven Bilić venait de lui faire face, hurlant de plaisir, les bras déployés sur les côtés. Dimitri Payet venait de claquer une parabole magnifique dans le moral de De Gea. Mais, voilà. Louis van Gaal possède encore une part de chance. Lui osera parler de destin. Le Pélican a certainement sauvé sa tête aujourd'hui grâce au pied de son attaquant français, Anthony Martial, à dix minutes de la fin du quart de finale de FA Cup contre West Ham (1-1). Un but qui permet à Manchester United d'arracher un replay. Et d'espérer encore sauver sa saison.

Comme des marteaux sans clou


C'est sa dernière cartouche. Cette fois, il n'a plus le choix, plus d'alternative. Louis van Gaal le sait. Battu cette semaine à Anfield en huitième de finale aller de la Ligue Europa (0-2), le Pélican n'a plus que la FA Cup pour "sauver sa saison". Son avenir en Angleterre étant acté, le technicien hollandais veut clore son chapitre mancunien dans les tribunes de Wembley. Il ne lui reste qu'une marche à grimper pour rejoindre Londres et ses choix sont clairs : Mata suspendu, Ander Herrera retrouve une place de titulaire en meneur de jeu, Carrick récupère le brassard et pousse Morgan Schneiderlin sur le banc alors que Lingard remplace Depay. En face, West Ham avance avec le costume de l'équipe en forme et Bilić veut profiter d'une dynamique positive portée par quatre succès consécutifs pour venir gratter une première victoire à Old Trafford depuis 2007. Seules surprises dans le onze, le retour de Winston Reid, absent depuis un mois, en défense centrale et la titularisation d'Andy Carroll en pointe.

Les Hammers veulent faire un coup et l'assument d'entrée. Dans les duels d'abord, mais aussi dans l'envie à l'image de l'omniprésence de Carroll sur la défense mancunienne. L'international anglais est même tout proche d'ouvrir le score d'entrée mais sa frappe est trop enlevée. Face à des Red Devils qui laissent de nombreux espaces, Emenike est…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant