Martel réagit à la rencontre entre Mammadov et Percheron

le
0
Martel réagit à la rencontre entre Mammadov et Percheron
Martel réagit à la rencontre entre Mammadov et Percheron

Gervais Martel, le président du RC Lens, n'a semble-t-il pas apprécié ne pas avoir été alerté de la rencontre en Azerbaïdjan entre Hafiz Mammadov, l'actionnaire majoritaire, et Daniel Percheron, le président du Conseil régional du Nord-Pas-de-Calais.

Gervais Martel s’est visiblement senti isolé en apprenant lundi que Daniel Percheron, le président du Conseil régional du Nord-Pas-de-Calais, s’était rendu sans lui en Azerbaïdjan afin de s’entretenir avec Hafiz Mammadov, le fantasque actionnaire majoritaire du RC Lens. Un entretien qui a débouché sur un accord verbal concernant une ouverture du capital du club nordiste. « Sur l’ouverture, il a donné son accord, avait annoncé lundi le sénateur PS sur France Bleu Nord. A la vue des chiffres proposés, cela plaidait en ma faveur. Actuellement, il a 99,99% du capital. Si demain il ne lui reste que 98% du capital, rien ne change pour lui. Mais pour les supporters, les collectivités locales et les entreprises, ce serait une bonne chose. »

Martel défend son action

L’objectif de l’homme politique est de mettre en place un système coopératif. Un modèle dont n’est pas favorable Gervais Martel qui a tenu à s’expliquer : « Le Président Gervais Martel se félicite de la démarche entreprise par M.Daniel Percheron auprès de M.Hafiz Mammadov, actionnaire principal du club, malheureusement dans l’incapacité de faire face à ses engagements écrits et verbaux depuis plus d’un an, et ce malgré son fort investissement initial, annonce un communiqué publié mercredi sur le site officiel du club lensois. Il tient à la disposition de M.Daniel Percheron l’ensemble des éléments juridiques et financiers lui permettant de mieux apprécier la situation du club, qui a effectivement été maintenue à flot pendant cette "absence" sans aucun concours bancaire ni actionnarial. »

Martel aurait bien aimé être prévenu

« Il rappelle que la gestion du club n'a rien d'opaque, étant entendu que sa situation financière fait l'objet comme chacun le sait, d'un examen rigoureux et périodique par la DNCG et que son budget a dû être adapté à la défaillance de son actionnaire principal au cours des douze derniers mois après examen attentif par la DNCG, poursuit le communiqué. Il trouve néanmoins surprenant que cette démarche ait pu avoir lieu sans qu’il en ait été informé au préalable par M.Daniel Percheron, a fortiori en présence d’un ancien salarié du club. Néanmoins, et dans l’hypothèse où cette rencontre ne déboucherait sur rien de précis ni de concret pour améliorer la situation juridique ou financière du club, Gervais Martel a décidé de poursuivre ses efforts et ses démarches afin de sortir le RC Lens de cette impasse. »

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant