Marseille : Valls en appelle au « pacte national »

le
3
Si Jean-Claude Gaudin a donné son accord, de vives réserves se sont d'emblée exprimées au sein même des socialistes et écologistes locaux qui parlent d'« esbrouffe ».

Alors que Marseille s'enlise dans une violence endémique qui gangrène le c½ur de ses quartiers, Manuel Valls tente pour la énième fois d'éteindre l'incendie. Le ministre de l'Intérieur n'en fait guère mystère: le rétablissement de la paix dans la Cité phocéenne exténuée par les fusillades est devenu pour lui un enjeu personnel. Un des marqueurs de son bilan Place Beauvau. «Je serai jugé sur Marseille», a-t-il déjà confié en petit comité, sachant bien que cette situation délétère risque de mettre à mal sa popularité.

Tout est donc bon pour créer l'électrochoc. Alors que la ville a été endeuillée jeudi après-midi par le quinzième sanglant règlement de comptes depuis le début de l'année, le premier flic de France appelle désormais de ses v½ux un «pacte national». Une initiative sal...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • knbskin le samedi 7 sept 2013 à 01:37

    C'est beau comme l'antique, un "pacte national". Encore faudrait-il définir ce qu'est un "pacte" et ce que signifie "national" ... Vaste programme.

  • mlaure13 le vendredi 6 sept 2013 à 23:41

    Racisme ???...http://www.youtube.com/embed/RWcVguB0GaY...Très instructif sur l'avenir de nos enfants et nos sociétés...Qu'en pensez-vous ???...

  • M3435004 le vendredi 6 sept 2013 à 22:01

    Il ferait mieux d'appeler la DEMISSION IMMEDIATE DE TOBIRAT