Marseille : une thérapie de choc contre la délinquance 

le
0
INFOGRAPHIE - La Cité phocéenne a accueilli ce lundi, Alain Gardère, le troisième préfet délégué à la défense et à la sécurité en deux ans.

Éclaboussée par les règlements de compte à la kalachnikov en plein jour, minée par les rackets et les trafics de drogue rongeant les cités, Marseille semble comme engluée dans une spirale délinquante où l'on détrousse et braque jusqu'en centre-ville. Les résultats des premiers mois de 2011, notamment marqués par un bond de 40% des vols à main armée sur la ville, en témoignent. Les récentes prises d'assaut de trains de marchandises et de voyageurs par des bandes d'inconnus bloquant les voies façon attaque de diligence, le viol d'une fillette de 13 ans dans le quartier de la gare Saint-Charles et le hold-up d'une banque à proximité du commissariat n'ont fait que parachever un sombre tableau.

À l'occasion de sa troisième visite dans la Cité phocéenne depuis son arrivée Place Beauvau, Claude Guéant a affiché sa fermeté vis-à-vis des criminels et des délinquants qui, ici comme ailleurs, seront «poursuivis, arrêtés et mis hors d'état de nuire». Soucieux de

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant